Géolocalisation et SMS pour trouver une personne formée aux premiers secours

Pour débuter le plus tôt possible la réanimation cardio-pulmonaire en cas d’accident, avant même l’arrivée des secours, des chercheurs suédois ont testé un système permettant d’alerter des personnes formées aux gestes de premiers secours, situées à proximité de l’accident, via leur géolocalisation et un SMS sur leur smartphone.

Publicité

Comment trouver de bons samaritains qui connaissent les gestes de premiers secours

En France, peu (trop peu) de personnes sont formées aux gestes de premiers secours. Or en cas d’accident cardiaque, chaque seconde compte. Plus tôt débutera la réanimation, plus les chances de survie et de moindres séquelles augmentent. En dehors de l’hôpital, cette réanimation devrait idéalement débuter par les témoins en attendant l’arrivée des secours.

Il existe déjà des applications permettant de géolocaliser les défibrillateurs installés à proximité (ex. staying alive). Ces appareils facilitent la réanimation et augmentent réellement la survie. Un autre système vient d’être testé, visant à alerter les personnes connaissant les gestes des premiers secours présentes à proximité de l’accident.

Publicité
Publicité

Près de 1.000 volontaires habitant à Stockholm, formés aux gestes de premiers secours et possédants un smartphone permettant la géolocalisation,ont été recrutés. Chaque appel entrant dans le service des secours de la ville entre 6 heures et 23 heures déclenchait, en plus d’une équipe de secours dépêchée sur place, un SMS ou un appel vocal à tous les volontaires situés à moins de 500 m de la victime.

La géolocalisation pour venir en aide aux victimes d’arrêt cardiaque

Ce système a été activé 306 fois, 199 volontaires ont répondu à l’alerte, 70 sont arrivés sur les lieux avant les secours et 40 ont initié une réanimation cardiaque, soit 14% de plus de mises en œuvre des gestes de réanimation, ce qui permet efficacement d’améliorer le pronostic des victimes.

Ce système est donc performant et utile dans une grande ville comme Stockholm. Comme quoi la géolocalisation ne sert pas seulement à trouver un hôtel, un restaurant ou un parking, mais aussi à améliorer la survie des victimes d’un infarctus via une chaîne solidaire.

Pour l’instant, de nombreux critères sont à affiner. Mais l’idée est là et fonctionnelle en partie. En effet, son application nécessite un développement au niveau des centres d’appels d’urgence pour alerter les volontaires selon leur localisation et un ajustement sur le plan pénal pour protéger les volontaires qui ne pourraient pas répondre à un appel... L’idéal restant que davantage de Français se forment aux gestes des premiers secours : http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 15 Juin 2015 : 14h08
Mis à jour le Lundi 15 Juin 2015 : 14h47
Source : Ringh M et coll., N Engl J Med 2015, un 11;372(24):2316-25. doi: 10.1056/NEJMoa1406038, http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26061836.
PUB
PUB