Fibromyalgie
La fibromyalgie se définit comme un syndrome de douleurs diffuses et multiples, accompagnées de fatigue, troubles du sommeil et de l’humeur.Cette maladie est très répandue : entre 2 et 4% de la population serait touchée, soit près de 2 millions de Français, et surtout des femmes jeunes entre 20 et 50 ans.
© Istock
Sommaire

Fibromyalgie : Examens

La description des symptômes et l’examen clinique doivent permettre d’écarter la possibilité d’une autre maladie (infection virale, trouble endocrinien, rhumatisme inflammatoire, dépression masquée, médicaments…).

Après cette première étape, le diagnostic de fibromyalgie repose sur les deux critères suivants :

  • La présence d’une douleur généralisée pendant plus de 3 mois.
  • La présence d’au moins 11 des 18 points douloureux.

Ces points sont souvent symétriques et ils sont douloureux à la pression exercée par un rhumatologue ou un médecin généraliste expérimenté.

Ils correspondent à des zones d’insertion des tendons de certains muscles.

Le plus souvent, ces points ne sont pas connus comme étant douloureux par le patient et sont donc révélés par la pression exercée par les médecins lors de la consultation.

Fibromyalgie : Traitement

En l’absence de cause connue, on ne sait pas guérir la fibromyalgie. On peut en revanche traiter les symptômes de la fibromyalgie de multiples façons : médicaments, thérapie pour améliorer la vie quotidienne, relaxation, etc.

Le traitement de la fibromyalgie est donc pluridisciplinaire et repose sur l’établissement d’un programme thérapeutique : médecin traitant, rhumatologue, spécialiste de la douleur, rééducateur fonctionnel, psychiatre, kinésithérapeute, ergothérapeute…

Revue des possibilités à explorer :

  • Contre la douleur : antalgiques en traitement ponctuel. Parfois des anti-inflammatoires non stéroïdiens, mais jamais de cortisone.
  • Antidépresseurs.
  • Traitement améliorant le sommeil, mais les tranquillisants qui perturbent le sommeil profond sont déconseillés.
  • Traitement par la chaleur (piscine chauffée).
  • Massages.
  • Relaxation, technique respiratoire.
  • Programme d’exercices physiques spécifiques : étirements, exercices en aérobie.
  • Biofeedback.
  • Thérapie comportementale et cognitive.
  • Hypnothérapie.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Société française de rhumatologie, http://sfr.larhumatologie.fr/.