Endoscopie colique [Coloscopie ; colonoscopie]

Publié le 03 Avril 2002 à 2h00 par Dr Véronique Talma, médecin radiologue
A quoi sert la coloscopie ? En pratique, comment se déroule la coloscopie ? Faut-il prendre des précautions particulières avant ou après l'examen ?

A quoi sert la coloscopie ?

La coloscopie permet au gastro-entérologue d'observer directement l'intérieur du côlon et la muqueuse qui le tapisse.

Cet examen est indispensable pour le diagnostic et le suivi sous traitement de certaines maladies coliques chroniques, de nature inflammatoire notamment. La coloscopie est aussi un examen de dépistage du cancer du côlon, chez des personnes à risque de cancer colique.

En pratique, comment se déroule la coloscopie ?

Un tube souple (fibroscope) contenant un système optique et lumineux est introduit dans l'intestin par l'anus. De l'air est insufflé pour déplisser les parois du côlon et pour faciliter le passage de l'extrémité du fibroscope jusqu'au cæcum.

Faut-il prendre des précautions particulières avant ou après l'examen ?

Avant la coloscopie

Une préparation digestive est utile pendant les jours précédant l'examen. Elle est indispensable pour éliminer tout résidu à l'intérieur du côlon. Elle consiste en un régime alimentaire « sans résidus » (sans fruits, ni légumes) dans les trois jours avant l'examen puis en l'absorption, la veille de l'examen, de plusieurs litres d'une préparation destinée à provoquer une « vidange » du côlon.

Au cours de la coloscopie

La coloscopie nécessite le plus souvent une brève anesthésie générale, avec injection de sédatif par voie veineuse. Il n'est en général pas nécessaire d'être d'hospitalisé.

Après la coloscopie

Une surveillance de quelques heures est nécessaire avant de quitter l'hôpital. Il est ensuite conseillé d'être accompagné et de ne pas conduire.

Quelles sont les informations apportées par la coloscopie ?

La coloscopie, en explorant de façon systématique toute la longueur du côlon (quand une exploration complète est techniquement possible), permet de localiser et de visualiser toute anomalie de la muqueuse.

Certaines anomalies (adénome, polype, cancer, ulcération, etc.) nécessitent soit une ablation complète (qui peut être réalisée dans le même temps, grâce à une pince introduite dans le fibroscope), soit un prélèvement ou biopsie.

Les prélèvements ainsi effectués sont ensuite analysés au microscope pour déterminer la nature exacte des lésions.

Combien de temps dure l'examen ?

20 minutes.

Compter ensuite 1 heure à 3 heures de repos sur place.

Dans le cadre d'un bilan s'étendant à l'ensemble des organes de l'abdomen on peut aussi proposer un coloscanner qui nécessite lui aussi une préparation, mais évite d'utiliser un fibroscope. La manipulation est alors plus légère, et l'examen dure 15 minutes.

Guide: