Les coûts de la dépendance

Face au phénomène de l'évolution de la dépendance en France se pose le problème de son financement. Si la collectivité assume une part croissante de son financement, des coûts importants restent à la charge des personnes elles-mêmes et de leurs familles.
Publicité

La première réponse des pouvoirs publics s'est traduite par la création de l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie). Cette prestation est versée aux plus de 60 ans qui vivent à domicile ou en maison spécialisée et relèvent d'une perte partielle ou totale d'autonomie (niveaux de dépendance GIR 1 à 4).

Cette prestation évolue logiquement avec le degré de perte d'autonomie.

Elle reste plus favorable au maintien à domicile qu'en établissement :

A domicile

Montant moyen de plan d'aide à domicile : 481 /mois

En moyenne :

  • 918 /mois pour les bénéficiaires évalués en GIR 1

  • 737 /mois pour les bénéficiaires évalués en GIR 2

  • 555 /mois pour les bénéficiaires évalués en GIR 3

  • 342 /mois pour les bénéficiaires évalués en GIR 4

En établissement

Montant moyen : 410 /mois

En moyenne :

  • 487 /mois pour les bénéficiaires évalués en GIR 1 et 2

  • 308 /mois pour les bénéficiaires évalués en GIR 3 et 4

    En moyenne, l'APA ainsi versée correspond à 67% du tarif dépendance appliqué par l'établissement d'accueil.

    Le prix moyen des maisons de retraite est de 1 800 /mois et le coût d'une aide permanente à domicile approche les 4 000 . Sachant que la moyenne nationale des pensions de retraite se situe à 1 200 /mois, la question du financement de la dépendance reste un véritable problème pour la famille.

    En effet, le complément financier de la famille est estimé entre 150 et 2 500 /mois selon les cas (avec des aides fiscales le cas échéant).

Guide: 

Publié par Claude Friedrich - Directeur de la Publication le Mardi 12 Septembre 2006 : 02h00
PUB
PUB