Ces pertes vaginales qui ne sont pas normales

Couleur, odeur... Si la quantité des secrétions vaginales diffère selon les femmes, leur aspect reste identique. Sauf en cas d'infections, bénignes ou plus graves. Voici les signes qui doivent vous pousser à consulter un médecin.
© Adobe Stock
Sommaire

Qu’est-ce qu’une perte vaginale ?

"Sous l’influence des œstrogènes, le vagin sécrète une substance couleur crème, ni épaisse, ni liquide", explique le Dr Pia de Reilhac, présidente de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale et gynécologue à Nantes. Cette substance sert à humidifier le vagin "pour éviter qu’on le sente et qu’il fasse mal". Ces secrétions, qui débutent à la puberté, servent aussi à protéger et équilibrer la flore vaginale. Mais elles prennent parfois un aspect suspect.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :