Aphasie
Pour bien comprendre l'aphasie, on doit connaître la structure du cerveau humain.Ce dernier est divisé en deux parties, l'hémisphère dominant et l'hémisphère mineur.C'est dans l'hémisphère dominant que se situe le centre du langage, responsable de l'expression et de la compréhension du langage.L'hémisphère mineur est le siège des fonctions de perception et d'orientation dans l'espace.Et, dans chacun des hémisphères, se trouvent la vision, la sensibilité et la motricité.
© getty

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Sommaire

Aphasie : Examens

Pour détecter une aphasie, le médecin procédera à un examen médical complet, comprenant un questionnaire et un examen neurologique.

Il pourra avoir recours à l'électroencéphalogramme, à la tomodensitométrie cérébrale (scanner), à la tomographie isotopique du cerveau (SPECT) par résonance magnétique ainsi qu'à un examen orthophonique ou neuropsychologique.

Aphasie : Traitement

Il n'existe aucun traitement médicamenteux ou chirurgical de l'aphasie, quel qu'en soit le type.

Seuls le temps et la rééducation orthophonique peuvent améliorer l'état du patient atteint d'aphasie. Et il n'y a pratiquement rien à faire si l'aphasie est attribuable à une tumeur cérébrale ou à un syndrome démentiel.

Quand il s'agit d'un AVC ou d'un traumatisme, il est rare que l'aphasie demeure permanente. Le rétablissement peut être complet ou incomplet. Dans la majorité des cas, il y a récupération appréciable du langage, avec quelques séquelles (par exemple, le patient peut buter sur certains mots). Mais pour un rétablissement maximal, il est recommandé que la rééducation soit entreprise dès l'apparition des symptômes, car c'est à ce moment que la réponse du cerveau est à son meilleur.

La rééducation orthophonique commence souvent à l'hôpital, dans les jours qui suivent le diagnostic. La durée de la rééducation est habituellement de trois mois. Lorsque l'état de santé du patient le permet, la rééducation se fait en externe, dans un centre de réadaptation.

Si l'aphasique se sent déprimé, une aide psychologique lui sera apportée. En outre, les proches seront mis à contribution afin de soutenir le patient et de l'aider dans ses exercices.

La vitesse d'amélioration varie selon l'importance des lésions, l'état de santé général de l'aphasique, sa motivation et son niveau d'éducation.

En général, la récupération la plus rapide prend six semaines, mais elle peut s'étendre sur une année.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.