Un vaccin contre le chikungunya en préparation

Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Mercredi 20 Août 2014 : 13h22
Mis à jour le Mercredi 20 Août 2014 : 16h26

Les premiers tests d’un vaccin contre le chikungunya s’avèrent prometteurs. Un espoir pour les nombreuses victimes du moustique tigre qui sévit dans les régions tropicales !

© getty

Le chikungunya est une maladie infectieuse transmise par un moustique qui sévit, entre autres, à la Réunion, à l’île Maurice, à Madagascar et aux Seychelles.

Ce moustique se rencontre également sur la métropole, entre Nice et Menton, mais il ne transmet pas la maladie, du moins, pour l’instant.

Mais si le chikungunya inquiète malgré tout, c’est parce qu’il se manifeste par une forte fièvre et parfois, par une atteinte du foie (hépatite), des articulations et du système nerveux (méningo-encéphalites). Il peut même être fatal chez des personnes très fragiles …

Un essai chez vingt-cinq volontaires

Ce premier essai avait pour objectif de montrer que le vaccin testé (un vaccin à pseudo particules virales) était bien toléré et capable d’engendrer une réaction immunitaire. Dans cet essai de phase 1, vingt-cinq volontaires ont donc reçu trois injections du vaccin à trois dosages différents (le même dosage pour une personne donnée).

Les résultats s’avèrent prometteurs puisque le vaccin a été bien toléré et que la majorité des volontaires a développé une réponse immunitaire - production d’anticorps - dès la première injection.

Autre raison de satisfaire les chercheurs Américains à l’origine de cet essai : onze mois après leur vaccination, les volontaires présentaient encore des taux d’anticorps d’un niveau comparable à celui des personnes qui ont été infectées par le chikungunya et qui ont récupéré. De quoi laisser espérer une protection efficace à long terme…

PUB

Pas de mise sur le marché immédiate

Même si cet essai de phase 1 est prometteur, il reste encore beaucoup d’étapes à franchir avant la commercialisation d’un vaccin. C’est pourquoi en attendant, les bonnes vieilles protections anti moustiques – moustiquaires, produits anti moustiques pour la peau et les vêtements, etc. – restent d’actualité !

Mots-clés : Vaccin, Chikungunya
Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Mercredi 20 Août 2014 : 13h22
Mis à jour le Mercredi 20 Août 2014 : 16h26
Source : The Lancet.
PUB
PUB
A lire aussi
Chikungunya : ce qu'il faut savoir Publié le 06/03/2006 - 00h00

La polémique sur la gestion de la crise Chikungunya, les visites sur place d'officiels ou de chercheurs se multiplient et l'aide financière annuelle atteint presque les 100 millions d'euros. On finit par oublier les caractéristiques et les conséquences du virus du Chikungunya.

Premier pas vers un vaccin anti-nicotinePublié le 23/05/2005 - 00h00

Il s'agit d'une nouvelle approche dans l'aide à l'arrêt du tabac : un vaccin contre la nicotine. L'idée est simple, forcer le fumeur à fabriquer des anticorps contre la nicotine. Ainsi piégée, la nicotine ne pénètre pas dans le cerveau, ce qui pourrait réduire l'envie de fumer.

Moustique : choisir le bon répulsifPublié le 17/07/2006 - 00h00

Il est désagréable de se faire piquer par un moustique. D'autant plus que dans certains pays, ils peuvent transmettre des maladies redoutables, comme le paludisme, le chikungunya, la dengue ou la fièvre jaune. Le choix d'un produit anti-moustique est donc particulièrement important.

Plus d'articles