Une pyélonéphrite donne-t-elle de la fièvre ?

Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 23 Avril 2018 : 16h01
Une pyélonéphrite correspond à une infection du rein. La plupart du temps, elle provoque une fièvre qui peut être élevée, mais ce signe peut parfois être absent et entraîner un retard au diagnostic.
© Istock

Quels sont les symptômes d'une pyélonéphrite ?

Une pyélonéphrite fait souvent suite à une cystite ou une infection urinaire pas ou mal soignée. L'infection s'étend alors jusqu'au rein, et peut aller jusqu'à provoquer un abcès rénal. En phase aiguë, la pyélonéphrite provoque une fièvre souvent élevée, associée à une grande fatigue, des douleurs lombaires et des brûlures mictionnelles. Quand l'infection est installée, la fièvre peut alors disparaître et ne laisser place qu'à des signes urinaires et à une altération de l'état général, ce qui peut retarder la prise en charge.

PUB

Comment prendre en charge une pyélonéphrite ?

Lorsque des signes d'infection urinaire apparaissent, qu'ils soient ou non accompagnés de fièvre, il est urgent de faire pratiquer un examen des urines (ECBU) à la recherche d'une bactérie. Si une grande fatigue et des douleurs lombaires sont présentes, on propose alors une échographie rénale à la recherche de signes d'infection ou d'un abcès. Si la pyélonéphrite est avérée, il convient de mettre rapidement en route un traitement par antibiotiques, qui peut être associé à des antalgiques si besoin. Il est également conseillé de boire beaucoup afin d'éliminer les germes. Un contrôle de l'EBCU est nécessaire 48 heures après l'arrêt du traitement pour s'assurer de la stérilité des urines.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 23 Avril 2018 : 16h01
PUB
PUB
A lire aussi
Plus d'articles