Thyroïde : un nouveau médicament sera disponible en mars

Publié par Anne Valois, journaliste santé le Mardi 20 Février 2018 : 11h00

Les autorités sanitaires auraient autorisé la mise sur le marché d'une nouvelle formulation du Levothyrox, indiqué dans les troubles de la thyroïde. Le médicament se présente sous forme de capsules molles.

© Istock

Promesse tenue. Comme annoncé en décembre, les autorités sanitaires ont examiné une nouvelle formulation pour un traitement contre les troubles de la thyroïde. Baptisé TCAPS, il aurait reçu l'approbation de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), selon les informations du Parisien.

Ce nouveau médicament, à base de lévothyroxine, propose une nouvelle forme galénique : des capsules molles. Ce choix permet de limiter le nombre d'excipients utilisés. Ainsi, seule la glycérine figure dans cette liste.

Si la molécule n'est pas encore disponible, elle devrait être commercialisée au courant du mois de mars. En attendant, cette annonce suscite l'espérance chez les patients concernés.

"On a vraiment l'espoir que cela limite les effets secondaires dont sont victimes beaucoup trop de patients du nouveau Levothyrox, confie au Parisien la porte-parole de l'Association française des malades de la thyroïde (AFMT), Nell Gaudry. Le TCAPS est proche de l'ancienne formulation".

3 millions de malades en France

PUB

En effet, le changement d'excipients dans la nouvelle composition du Levothyrox, produit par le laboratoire Merck, est pointé du doigt par de nombreux patients. Ils se plaignent de la survenue d'effets indésirables depuis le changement. Une plainte que les autorités de santé ont bien du mal à expliquer.

Cette crise aura au moins eu le bénéfice d'ouvrir le marché des traitements de la thyroïde. Jusqu'ici, le Levothyrox était la seule molécule proposée aux quelque 3 millions de malades en France. Désormais, cinq formulations sont disponibles : Eutyrox (ancienne formule), nouveau Levothyrox, mais aussi L-Thyroxin Henning, Thyrofix, L-Thyroxine gouttes.

Pour autant, les patients sont invités à ne pas sombrer dans l'excès d'enthousiasme. Comme le rappelle le Pr Jean-Christophe Lifante, spécialiste de la thyroïde à l'hôpital Lyon-Sud (Rhône), les maladies de la thyroïde ont un équilibre fragile.

"Le patient doit trouver avec son médecin le médicament qui lui convient le mieux, avec le bon dosage. Cela demande parfois du temps et des adaptations", rappelle-t-il au Parisien.

A lire aussi
Plus d'articles