Un support pour les aidants familiaux, et le plus tôt possible !

Publié par La Fondation ARC le Lundi 07 Juillet 2014 : 09h27

Soutenir les personnes qui aident un parent atteint de cancer est capital pour le mieux-être de l’aidant et donc du patient.

C’est ce qu’une étude a montré, en précisant que ce soutien doit être proposé dès le diagnostic si possible.

© Istock

Le rôle des aidants familiaux est crucial pour les patients

Dès l’annonce du diagnostic on sait que les patients disposant d’un soutien de leur entourage proche surmontent en général mieux l’épreuve de la maladie et celle des traitements.

Ce soutien est d’autant plus important quand les patients reçoivent des soins palliatifs.

Mais, pour les aidants, il nécessite une grande disponibilité et un investissement personnel souvent difficile !

PUB

Les aidants familiaux doivent intégrer un programme de soutien dès le diagnostic

Une large étude sur les soins palliatifs a en partie été dédiée à l’étude d’une méthode de soutien aux aidants familiaux. Les résultats ont été rapportés lors du congrès de l’ASCO (American society of clinical oncology), au début du mois de juin à Chicago.

L’étude ENABLE III concernait des duos de patients/aidants, le patient ayant reçu, le mois précédent, l’annonce d’un diagnostic de cancer avancé, de récidive ou de progression de la maladie et ayant été orienté vers un service de soins palliatifs. Parallèlement, des professionnels de l’unité de soins palliatifs ont apporté une assistance téléphonique aux aidants des patients : faire preuve de créativité, d’optimisme, d’organisation, savoir faire appel à des professionnels pour certains problèmes, réussir à accompagner le patient pour gérer au mieux les symptômes, intégrer des approches de nutrition, de relaxation, établir un réseau d’aide autour du patient et autour de l’aidant.

Pour la mise en place de cette assistance, deux groupes ont été formés : un premier qui en a bénéficié rapidement et un second qui a attendu 12 semaines avant d’être intégré au programme.

Qualité de vie globale, dépression, sensation d’être dépassé par la tâche, tous les indicateurs scrutés dans l’étude se sont révélés plus positifs dans le groupe qui a commencé le programme le plus tôt.

Cette étude confirme l’importance des dispositifs pouvant aider ceux qui, dans la vie quotidienne des patients, sont là pour les accompagner dans des épreuves douloureuses.

Mots-clés : Aidant familiaux, Cancer
Publié par La Fondation ARC le Lundi 07 Juillet 2014 : 09h27
Source : Fondation ARC
PUB
PUB
A lire aussi
Un proche atteint d'un cancer : comment le soutenir ?Publié le 12/03/2007 - 00h00

Apprendre que quelqu'un qu'on aime est atteint d'un cancer provoque un choc violent. Comment vivre avec la maladie de l'autre, l'aider à la surmonter, l'accompagner même dans ses moments de découragement ? Marie-Armelle Roquand, psychologue clinicienne et psychanalyste au Centre Régional de...

Dépendance : il est temps d'aider les aidants familiauxPublié le 10/07/2006 - 00h00

Cette année, la Conférence de la famille a porté sur la «solidarité entre les générations». Avec le vieillissement de la population, il devient indispensable de soutenir les aidants familiaux, lesquels ont à charge une personne dépendante. Cette mesure retenue par le gouvernement prendra...

Plan anti-cancer : quels changements pour les patients ?Publié le 02/04/2003 - 00h00

Si les 70 mesures que comprend « le plan de mobilisation nationale contre le cancer », présenté par Jacques Chirac et visant à diminuer de 20% la mortalité par cancer en 2007, se concrétisent, les répercussions devraient être importantes.

Plus d'articles