Rappels de rendez-vous, suivi des traitements : de plus en plus d’hôpitaux se convertissent aux SMS

Publié par Hopital.fr le Lundi 18 Août 2014 : 06h30
Mis à jour le Lundi 18 Août 2014 : 12h09

Le Centre hospitalier de Chambéry vient de s’y mettre : tous les services rappellent aux patients par SMS la date et l’heure de leur consultation. D’autres hôpitaux ont adopté le système depuis 2010, avec à la clé une baisse des rendez-vous non honorés.

© getty

Économies et délais d’attente raccourcis

À Chambéry, ce sont près de 4.000 SMS qui sont envoyés par mois depuis l’installation du système en octobre 2013. Et de premiers effets positifs sont constatés : « Le taux moyen de rendez-vous non honorés a baissé de 3 % dès le premier trimestre de fonctionnement, soit près de 75 rendez-vous non honorés de moins par semaine », note la société McKesson qui a implanté la technologie à Chambéry.

Aux Hospices civils de Lyon (HCL), l'établissement avait évalué à 400.000 euros par an le préjudice induit par les 15 % de patients ne se présentant pas à leurs rendez-vous à l'hôpital de jour. En adoptant le système de rappel des rendez-vous par SMS et avec 35.000 messages envoyés par mois, l' « absentéisme » des patients a été divisé de moitié.

Au CHU de Poitiers, en plus de rappeler aux patients leurs rendez-vous, les messages indiquent également les documents à présenter le jour de la consultation.

Pour sa part, l’hôpital Necker (Paris) a adopté ce même service depuis mi-2011. Il envoie 12.000 SMS par mois, trois jours avant la date du rendez-vous, et récupère ainsi jusqu’à 10 % des consultations.

De quoi diminuer les délais d’attente pour un rendez-vous, au bénéfice de l’ensemble des patients.

PUB

Rappel de prise de médicaments

L’envoi de SMS se développe aussi pour améliorer le suivi des traitements. La Timone, à Marseille, s’en sert en cardiologie, avec d’intéressants résultats.

Chaque jour depuis juin 2011, le service de cardiologie interventionnelle envoie un SMS aux patients ayant subi une angioplastie coronaire (pose d’un « Stent », sorte de ressort utilisé pour dilater les artères) afin de leur rappeler qu'ils doivent prendre leur traitement antiagrégant plaquettaire.

Plus de 15 modèles de SMS sont disponibles, histoire de varier les messages. "Bonjour Bernard, Avez-vous pensé à votre médicament ? Bonne journée" !

Publié par Hopital.fr le Lundi 18 Août 2014 : 06h30
Mis à jour le Lundi 18 Août 2014 : 12h09
Source : hopital.fr
PUB
PUB
A lire aussi
État des lieux du tabagisme et de la prise en charge de l’arrêt du tabacPublié le 13/04/2012 - 09h52

Pour la 8e année, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publie son « tableau de bord tabac » annuel qui permet de suivre l’évolution (d’une partie) du phénomène du tabagisme en France. L’année 2011 est marquée par une tendance à la réduction du...

L'IVG en pratiquePublié le 16/07/2001 - 00h00

Le délai légal d'avortement de dix semaines a été allongé à 12 semaines de grossesse. Adoptée définitivement par l'Assemblée nationale, cette loi a été publiée au Journal Officiel du 7 juillet 2001. Quelque peu en avance sur les dispositions légales, l'Agence Nationale d'Accréditation...

Plus d'articles