Pourquoi ce n'est pas facile de suivre l'ordonnance de son médecin...

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 15 Mars 2005 : 01h00
-A +A
L'observance, c'est l'adéquation entre les recommandations du médecin et le comportement de son patient. Elle concerne le suivi de la prescription des médicaments, tout comme les conseils ou recommandations de toutes natures (diététiques, sportives…). Or cette observance n'est jamais parfaite. Le médecin prescrit, et son patient suit parfaitement, de très loin, ou pas du tout, ses prescriptions.

Pourquoi, si l'on va voir son médecin ne suit-on pas ses avis ? En effet, on estime que 30 à 40% des personnes qui consultent un médecin ne suivent pas ses recommandations.

À cause d'une communication insuffisante. En effet, si votre médecin ne vous explique pas pourquoi il vous prescrit quelque chose, ni en quoi c'est important pour vous, vous risquez de n'être absolument pas motivé pour le suivre les yeux fermés !Et, même s'il fait son possible pour tout vous expliquer, il se peut que vous ne compreniez rien à ses explications ! Le langage médical est souvent tout à fait hermétique !

Alors, il est essentiel d'oser poser des questions. Car certains médicaments, certains examens sont indispensables, certaines recommandations capitales. D'autres sont beaucoup plus secondaires et votre médecin peut très bien vous conseiller de vous cantonner au plus important, en laissant les médicaments de confort de côté à condition que vous en parliez ensemble.

Si votre métier vous impose des horaires particuliers, signalez-le lui. Il peut en effet être difficile pour vous de prendre un traitement trois fois par jour à heure régulière.Si vous avez du mal à avaler un comprimé trop gros, si une recommandation vous paraît impossible, plutôt que de dire « oui Docteur » en pensant le contraire, osez vous exprimer !

De même, dites plutôt : « je sais que je dois arrêter de fumer, mais je n'y arrive pas », plutôt que : « oui, je vais arrêter », quand vous savez pertinemment que vous n'en êtes pas capable tout seul. Votre médecin saura adapter ses recommandations, les personnaliser juste pour vous sans jamais vous juger.

La communication doit donc s'améliorer des deux côtés : le médecin doit savoir prendre le temps et trouver les mots, et celui qui le consulte doit oser avouer ses doutes, son ignorance, pour se renseigner au mieux et juger s'il est d'accord avec la thérapeutique proposée. C'est à cette condition qu'ils peuvent faire équipe ensemble pour lutter au mieux contre toutes les maladies.

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 15 Mars 2005 : 01h00
A lire aussi
Cancer du sein : questions de femmes Publié le 28/12/2003 - 00h00

Quantités d'interrogations se dessinent autour du cancer du sein. Sport, grossesse, contraception, nouveaux traitements, recherche génétique… Il est essentiel d'y répondre.

Plus d'articles