Mon enfant a de la fièvre

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 17 Août 2009 : 02h00
Les poussées de fièvre chez les enfants sont assez fréquentes. Elles inquiètent souvent les parents, et ce, très rapidement. Certains foncent immédiatement chez le médecin, d'autres puisent dans leur armoire à pharmacie à la recherche du médicament adapté. Mais en pratique, quand faut-il traiter la fièvre, quand doit-on consulter un médecin et quels sont les médicaments conseillés ?

Quand faut-il traiter la fièvre ?

La fièvre est une réaction naturelle de l'organisme pour l'aider à lutter contre les infections. C'est le cas par exemple lors d'un rhume ou d'une rhinopharyngite.

La fièvre en elle-même n'est pas dangereuse.

Elle disparaît toute seule dans la majorité des cas, sans aucun traitement.

En revanche, si elle persiste plusieurs jours ou si elle est mal supportée (l'enfant semble abattu, il a perdu sa réactivité…), il est utile de contacter un médecin.

En pratique

On considère qu'un enfant a de la fièvre lorsque sa température dépasse 38°C.

En général, on recourt à un médicament lorsque la température dépasse les 38,5°C.

Enfin, il n'est pas nécessaire de traiter systématiquement la fièvre, surtout si elle est bien supportée par l'enfant.

Si la fièvre reste élevée plusieurs jours ou si elle est mal supportée, on peut faire appel à un médecin.

PUB

Comment traiter la fièvre ?

Avant de donner un médicament, veillez à améliorer son confort :

Ne couvrez pas trop l'enfant et au contraire, ôtez-lui les couches de vêtements superflus de sorte que la chaleur puisse s'évacuer plus facilement.

Donnez-lui à boire plus souvent que d'habitude, en choisissant la boisson qu'il accepte le plus facilement.

Ne surchauffez pas sa chambre (18-20°C).

Concernant les bains tièdes (autrefois vivement recommandés), on reconnaît aujourd'hui qu'ils peuvent augmenter le mal-être de l'enfant, sans grande efficacité en contrepartie. Donc ne lui donnez un bain tiède que s'il en exprime l'envie.

Concernant les médicaments, il existe plusieurs types d'antipyrétiques : l'aspirine, l'ibuprofène et le kétoprofène, et le paracétamol.

Chez l'enfant et en automédication, c'est le paracétamol qui est recommandé en première intention. Attention de bien respecter les doses (en fonction du poids de l'enfant) et l'espacement des prises.

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) précise qu'il ne faut utiliser qu'un seul médicament à la fois, sans alterner avec un autre médicament antipyrétique. Attention, de nombreux médicaments portant des noms différents (et de formes différentes : sirop, sachets, comprimés…) contiennent la même molécule.

Attention également, jamais d'aspirine à un enfant chez qui on suspecte une varicelle !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 17 Août 2009 : 02h00
Source : Questions / réponses de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).
A lire aussi
La fièvre de l'enfant : mise au pointPublié le 20/10/2006 - 00h00

Face aux infections courantes (rhinopharyngite, otite, bronchite, angine…), les jeunes enfants montent vite en température. Généralement inquiets, les parents débutants ou confirmés n'ont pas toujours les bons réflexes. En effet, la prise en charge de la fièvre a aujourd'hui beaucoup...

Fièvre Publié le 31/05/2001 - 00h00

Lorsque l'organisme combat une agression par des agents infectieux, les globules blancs sécrètent des substances pyrogènes (qui produisent de la chaleur). Celles-ci vont alors stimuler l'hypothalamus (région du cerveau qui, entre autres fonctions, règle la température interne).Il s'ensuit...

Fièvre de bébé : comment réagir ?Publié le 22/10/2003 - 00h00

Les jeunes enfants peuvent monter rapidement à des températures élevées car ils ne maîtrisent pas bien la régulation de leur température intérieure. C'est ainsi qu'ils risquent facilement le classique " coup de chaleur ". Il faut également savoir que la fièvre n'est pas une maladie en tant...

La fièvre : rarement grave, souvent inquiétantePublié le 12/10/2001 - 00h00

C'est un symptôme extrêmement banal et même le plus fréquent au cours des maladies infectieuses. Cependant, il n'est pas toujours synonyme d'infection. La fièvre, qui représente un motif fréquent de consultation chez le médecin, correspond à une élévation anormale de la température...

Plus d'articles