Médicament générique : la copie conforme du Prozac est arrivée !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 17 Août 2001 : 02h00
-A +A
Tandis que le laboratoire Eli Lilly, l'inventeur du Prozac, l'anti-dépresseur le plus célèbre du monde, se bat pour valider son brevet jusqu'en 2003, les autorités fédérales ont autorisé au laboratoire Barr, fabricant de médicaments génériques, de produire et de vendre la copie conforme du Prozac. Cette version générique, disponible depuis début août sur le plus grand marché de la santé du monde, coûtera un tiers de moins que l'actuel Prozac.

Depuis début août 2001 aux Etats-Unis, le Prozac, le plus célèbre anti-dépresseur du monde, est remplacé par de la simple « fluoxétine » (son principe actif), copie conforme et surtout bien moins chère du médicament d'origine.Comparée au Prozac, cette version générique coûtera un tiers de moins. Ainsi, des millions de consommateurs peuvent réaliser de substantielles économies et plusieurs autres millions qui y renonçaient jusque là en raison de son prix élevé, peuvent désormais y avoir accès.

La fluoxétine, principe actif du Prozac et donc de sa version générique, agit sur le métabolisme de la sérotonine, un neurotransmetteur cérébral impliqué dans la dépression. Cette maladie extrêmement répandue atteint un homme sur dix et une femme sur cinq au cours de sa vie. C'est ainsi que le Prozac, dénué de dépendance et entraînant moins d'effets secondaires que ses prédécesseurs a été adopté avec un enthousiasme certain par des millions de patients. Depuis 1986, date de sa mise sur le marché en Belgique et deux ans plus tard aux Etats-Unis, un total de 38 millions de personnes ont pris du Prozac ! A l'instar de l'Aspirine des laboratoires Bayer ou du Viagra de Pfizer, le Prozac est l'un des rares médicaments dont le nom est devenu un terme générique.

Le laboratoire Eli Lilly ne sombre pas pour autant dans la dépression en pariant sur les succès de deux nouveaux médicaments, mais également en recyclant son Prozac et en se garantissant ainsi un nouveau brevet. Sous le nom de Sarafem, il serait vendu pour lutter contre les symptômes prémenstruels sévères, dont souffrent chaque mois trois millions de femmes américaines.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 17 Août 2001 : 02h00
A lire aussi
Cholestérol : la naissance générique du Zocor® Publié le 23/05/2005 - 00h00

L'anti-cholestérol Zocor® des laboratoires MSD, dont le principe actif est la simvastatine, vient de perdre son brevet. Ainsi tombé dans le domaine public, des versions génériques de ce grand médicament contre le cholestérol, première statine mise au point, sont désormais disponibles en...

Plus d'articles