Femme enceinte : éviter les stress répétés

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Vendredi 29 Avril 2011 : 12h04
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2011 : 09h34

Une nouvelle étude fait le point sur le stress pendant la grossesse. Les stress répétés sont à éviter en priorité… mais rien n'est joué !

Le stress de la femme enceinte et le développement du bébé

On sait que le stress diminue les chances de tomber enceinte, et qu'il augmente le risque de naissances avant terme et d'autres complications de la grossesse (1). Une nouvelle étude vient de montrer qu'il a aussi un impact sur le développement de l'enfant après la naissance. Une équipe australienne (2) a en effet recruté près de 3000 femmes enceintes et étudié le stress qu'elles subissaient, puis a suivi les enfants jusqu'à l'âge de 14 ans. Résultat : une exposition répétée au stress augmente le risque que les enfants développent un problème comportemental ou de santé mentale.

Quel genre de stress est dangereux chez la femme enceinte ?

Tous les stress, qu'ils soient maîtrisables ou pas, allant de la perte d'un emploi à des problèmes conjugaux, en passant par les soucis d'argent ou la perte d'un proche, sont concernés – il n'y en a pas une sorte qui soit plus dangereuse que les autres. La période à laquelle le stress se produit n'a pas d'influence non plus – début ou fin de grossesse, les conséquences sur le développement de l'enfant seront les mêmes. La seule chose qui joue réellement, c'est le nombre d'événements stressants. C'est à partir de trois événements que l'on va observer un impact sur les enfants.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Vendredi 29 Avril 2011 : 12h04
Mis à jour le Mardi 03 Mai 2011 : 09h34
Source : (1) Roy-Matton N., et al., Journal of obstetrics and gynaecology Canada, avril 2011.
(2) Robinson, M. et al., Development and psychopathology, vol. 23(2)
A lire aussi
Prématurité : quel avenir pour les enfants nés trop tôt ?Publié le 15/12/2014 - 07h00

En matière de prématurité, la médecine a fait d’énormes progrès et permet à des bébés parfois nés très tôt et très petits de survivre.Mais une fois sortis de l’hôpital, ces enfants ne sont pas toujours sortis d’affaire. Quelles sont les conséquences de la prématurité ?

Grossesse : attention au paracétamolPublié le 27/11/2002 - 00h00

Une femme enceinte qui prend presque quotidiennement du paracétamol, double le risque d'apparition chez l'enfant d'une respiration sifflante, un facteur de prédisposition à l'asthme.

Cannabis zéro pendant la grossessePublié le 03/11/2005 - 00h00

Les fumeurs de cannabis sont de plus en plus nombreux. Au sein de cette population se trouvent des jeunes femmes enceintes. Celles-ci doivent être informées sur les risques du cannabis. La grossesse et l'accouchement semblent peu menacés par cette exposition.En revanche, plus tard, les enfants...

Plus d'articles