Etats-Unis : une oreille pousse dans le bras d’une femme en vue d’une greffe

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Vendredi 11 Mai 2018 : 11h56

Une jeune militaire américaine va bénéficier d'une greffe d'oreille. Celle-ci a été reconstruite à partir de son cartilage et grandit actuellement dans son avant-bras.

© Service de presse

C'est une image peu ragoûtante que partage l'Armée américaine ce 8 mai. Mais elle est porteuse d'espoir. Après avoir perdu la totalité de son oreille, une jeune militaire va bénéficier d'une chirurgie plastique audacieuse : ses médecins ont fait pousser un nouvel organe dans l'avant-bras de la jeune femme.

Agée de seulement 19 ans, Shamika Burrage est victime d'un grave accident de la route. Alors qu'elle rentre à sa base militaire, son pneu explose. Souffrant de nombreuses plaies à la tête, la jeune femme perd une oreille.

Un organe taillé dans du cartilage

"Mon apparence me mettait mal à l'aise, mon médecin m'a donc proposé de voir un chirurgien plastique", confie-t-elle dans un communiqué. Après une longue réflexion, la soldate finit par trancher. Plutôt qu'une prothèse, elle choisit la voie de la reconstruction. Celle-ci se déroulera au Centre médical militaire William-Beaumont, au Texas.

Pour aider la jeune femme, les chirurgiens plastiques optent pour une technique originale, encore jamais testée dans le pays. La première phase consiste à prélever du cartilage  – qui compose une grande partie de l'oreille – au niveau des côtes. Celui-ci est "taillé" pour prendre la forme de l'organe.

Mais encore faut-il que cette "sculpture" se recouvre de peau. Pour cela, la nouvelle oreille est implantée dans l'avant-bras de Shamika Burrage. Elle y restera plusieurs semaines, le temps que les vaisseaux sanguins se développent. Le choix de l'avant-bras n'est pas dû au hasard : la peau y est fine et sensible, comme celle de l'oreille.

"L'objectif, c'est qu'une fois que cette oreille sera pleinement développée, elle ait une apparence normale, qu'elle soit sensible et que, dans cinq ans, personne ne puisse remarquer qu'elle a été reconstruite", résume le Lieutenant-Colonel Owen Johnson III, chirurgien plastique.

PUB

D'autres équipes l'ont déjà testé

Si tout se passe comme prévu, cette technique permettra à l'organe d'avoir une apparence normale. Les médecins ont même prévu de laisser le moins de cicatrices possibles. Le tout sans effet sur son audition, qui n'a pas été affectée par l'accident.

C'est une première pour ce centre médical, mais plusieurs équipes sont déjà parvenues à la même prouesse dans le monde. En Chine, l'hôpital universitaire de Jiaotong a ainsi réparé l'oreille d'un homme qui ne pouvait pas bénéficier d'une prothèse.

En Belgique, la clinique Saint-Anne Saint-Rémi d'Anderlecht est parvenue au même résultat. La patiente, amputée de l'oreille après un mélanome, a pu se débarrasser de la prothèse en silicone qu'elle utilisait jusqu'ici.

PUB
PUB
A lire aussi
Genoux douloureux ? Le cartilage peut être réparé !Publié le 15/07/2012 - 22h00

Le genou est une des articulations les plus importantes de notre corps. C’est aussi l’une des plus sollicitées au quotidien.En conséquence, le cartilage s'use et les douleurs ne sont pas rares.Quand l'arthrose s'installe dans un genou, la seule solution de long terme est bien souvent la pose...

Greffe de visage : quelles retombées ?Publié le 19/12/2005 - 00h00

La toute récente greffe de visage a eu un éclat médiatique retentissant, amplifié par diverses polémiques. Pourquoi ? Quels étaient les obstacles médicaux ? Quels sont les problèmes éthiques ? Le point sur cette première mondiale, réalisée à Amiens en France.

Plus d'articles