Ecoute bébé, babyphone : comment bien le choisir et l'utiliser ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mardi 02 Avril 2013 : 00h00
Mis à jour le Mardi 02 Avril 2013 : 10h03

Un bébé, un babyphone !

L'équation est aujourd'hui toute naturelle, et rares sont les parents qui envisagent de se passer de cet appareil une fois que bébé ne dort plus dans la chambre de ses parents.

Mais comment bien utiliser le babyphone ou écoute bébé, pour que le sommeil de bébé soit paisible... et celui des parents aussi ?

© getty

Conseil n°1 : bien choisir son écoute bébé

L'écoute bébé de base fait simplement parvenir le son de la chambre de bébé dans un appareil que vous pouvez placer près de vous pour l'entendre où que vous soyez.

Mais beaucoup d'autres fonctionnalités existent :

  • Veilleuse pour faire une petite lumière à bébé.
  • Diffusion de berceuses.
  • Possibilité de parler à son bébé par l'intermédiaire de l'écoute bébé.
  • Présence d'une caméra.
  • Mesure de la température ou du taux d'humidité dans la chambre.
  • Possibilité de piloter l'écoute bébé depuis un smartphone.
  • Et encore beaucoup d'autres !

Certains babyphones peuvent aussi être associés à un appareil qui détecte la respiration du bébé et émet une alarme si celle-ci s'arrête, pour prévenir la mort subite du nourrisson.

En fonction de la localisation de la chambre de bébé, il faudra penser à déterminer la portée du babyphone.

Si vous habitez en appartement, une portée standard de 50 mètres vous suffira.

Mais si vous êtes en maison, que la chambre de bébé est un peu éloignée du salon et de votre chambre, ou si vous aimez passer du temps au jardin, mieux vaut privilégier un babyphone à longue portée (jusqu'à mille mètres).

En bref, avant de choisir un écoute bébé, réfléchissez à son utilisation. Méfiez-vous des fonctions très accessoires qui augmentent fortement le prix ! Privilégiez l'essentiel.

Conseil n°2 : le babyphone, oui, mais avec modération

Les études sont nombreuses et pas toujours concordantes, mais selon les dernières qui ont été analysées, laisser les bébés pleurer un peu dans leur lit n'est pas mauvaispour eux.

Et c'est très bon pour le sommeil des parents !

Donc, un écoute bébé ne doit pas servir à détecter le moindre mouvement de bébé.

Celui-ci se réveille en effet presque dix fois par nuit au début de sa vie. Ce n'est que s'il ne parvient pas à se rendormir seul, et qu'il pleure donc pendant longtemps, que vous devez intervenir.

  • Baissez le volume de l'écoute bébé, ou la sensibilité de son micro.
  • Ne l'allumez que si vous êtes sur le point de dormir, si la chambre de bébé est très éloignée, ou si vous êtes dans une atmosphère bruyante.
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mardi 02 Avril 2013 : 00h00
Mis à jour le Mardi 02 Avril 2013 : 10h03
Source : Office fédéral de la santé publique suisse. Price, A.H.H etal., Pediatrics, 2013 - 10.1542/peds.2011-3467.
A lire aussi
Maternité : un retour à la maison réussi avec son nouveau-néPublié le 12/04/2016 - 15h54

Lorsque la jeune maman quitte la maternité avec son bébé tout neuf, cela représente pour elle un saut dans l’inconnu : plus question d’avoir le soutien permanent des puéricultrices comme c’était le cas depuis son accouchement. Mais pas de panique : quelques conseils et du bon sens...

Apprendre à écouter...Publié le 10/11/2004 - 00h00

" Tous les malheurs de ce monde viennent de ce que les gens ne savent pas s'écouter ". Cette affirmation, formulée par un médecin, frappe par sa simplicité et son évidence. Si l'on savait s'écouter, il y aurait beaucoup moins de disputes, de guerres, d'insatisfactions, de haines......

Plus d'articles