Crème solaire : contestations des indices

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 27 Juin 2013 : 11h54
Mis à jour le Lundi 01 Juillet 2013 : 09h06

Selon les tests effectués par l'Institut national de la consommation (INC) sur une dizaine de crèmes solaires destinées aux enfants, l’indice de protection affiché est souvent surévalué.

© Istock

Suspicion sur les indices de protection affichés par les crèmes solaires

L'INC a réalisé des tests en laboratoire évaluant le niveau de protection contre les UVB de 10 crèmes solaires pour enfants. Résultat, 6 sur 10 annoncent un indice de protection qui n’est pas respecté. Au final, ces 6 produits ne protègent pas suffisamment et sont donc déconseillés par l’INC : Clarins, spécial enfants ; Klorane, enfant à l’extrait de calendula ; Mustela, bébé / enfant spécial intolérances ; Nivea Baby, spécial peau sensible des bébés ; Bioregena Soleil, enfants et peaux sensibles à l’huile de Karanja ; Natessance Bébé. Inversement sont conseillées les marques qui ont passé le test avec succès, c’est-à-dire qui respectent l’indice affiché et un indice suffisamment élevé pour assurer une bonne protection solaire aux enfants : Avène, peau sensible enfant ; Mixa Solaire, tolérance optimale enfant & adulte ; Vichy, intolérances solaires ; Alga Maris, enfant.

PUB

Des anti-inflammatoires pour retarder rougeurs et coups de soleil

Le magazine 60 millions de consommateurs souligne aussi la présence d’anti-inflammatoires dans les crèmes solaires, utilisés pour retarder les rougeurs et les coups de soleil. Or les anti-inflammatoires n’assurent pas une protection anti-UV.

C’est pour démasquer les anti-inflammatoires que les enquêteurs n’ont pas utilisé le test classique (observer le rougissement de la peau sous les UV, test utilisé par les laboratoires pour déterminer l’indice de protection) mais une méthode consistant à détecter les rayons qui traversent une plaque de polyméthylpéthacrylate (plexiglas) enduite de crème solaire.

En pratique, jamais d’enfant en bas âge au soleil. Et pour les plus grands, mais dont la peau est encore très fragile car immature pour faire barrière aux UV, il est indispensable d’appliquer généreusement une crème solaire d’indice élevé, une demi-heure avant d’aller au soleil, et de la renouveler fréquemment. Dans tous les cas, jamais d’exposition aux heures les plus chaudes de la journée (entre 12 et 16 heures) et les enfants doivent être équipés d’un tee-shirt, d’un chapeau et de lunettes de soleil !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 27 Juin 2013 : 11h54
Mis à jour le Lundi 01 Juillet 2013 : 09h06
Source : 60 millions de consommateurs, juillet / août 2013.
A lire aussi
Les UV, pourquoi c'est risqué ?Publié le 19/08/2002 - 00h00

Pour tout savoir sur le soleil et surtout comment s'en protéger, le site http://www.soleil.info de l'association Sécurité Solaire, centre collaborateur de l'Organisation Mondiale de la Santé pour l'éducation solaire, remplit son rôle à merveille. Il propose également un abonnement gratuit...

Ce qu’on ne vous a pas dit sur la crème solairePublié le 19/06/2015 - 09h11

Certes, l’enquête a été menée aux États-Unis, mais il est à parier que cela concerne aussi les Français. Selon cette étude, 43% des consommateurs ne comprennent pas à quoi correspond l’indice de protection affiché par leur crème solaire. Alors que faut-il savoir exactement pour bien...

Crème solaire : mode d'emploiPublié le 22/05/2006 - 00h00

La crème solaire n'est pas faite pour s'exposer davantage au soleil ! Contre le vieillissement de la peau et le cancer cutané, pas de secret, il faut limiter les expositions. De plus, pas de soleil sans crème de protection, d'indice élevé et impérativement contre les UVA et les UVB. Comment...

Plus d'articles