Ce billet fait partie du blog "Le blog de la Rédaction".

Commencer son dépistage du cancer du sein à 40 ans

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 24 Septembre 2013 : 10h10
Mis à jour le Lundi 30 Septembre 2013 : 19h05
-A +A

Le cancer du sein est hormono-dépendant.

Et s’il survient avant la ménopause, alors que les estrogènes sont toujours là, il est plus agressif. Cela expliquerait pourquoi la moitié des décès par cancer du sein surviendrait avant l’âge de 50 ans. Pourtant les recommandations sont de commencer le dépistage par mammographie à partir de 50 ans.

Comment s’y retrouver ?

Cela fait plusieurs années que dans les congrès de gynécologie et dans les services de cancérologie, les médecins constatent que les cancers du sein sont plus agressifs chez les femmes jeunes, de moins de 50 ans, et que leurs taux de décès sont plus élevés. Mais on manquait de chiffres. C’est cette information que viennent de nous apporter des chercheurs de la Harvard Medical School qui ont pu suivre 7.301 patientes américaines atteintes de cancer du sein. Parmi elles, 609 sont décédées de leur cancer du sein, soit moins de 10 %. Surtout, la moitié de ces décès survenait chez des femmes de moins de 49 ans, qui pour la plupart n’avaient pas bénéficié de dépistage.

Du coup, les auteurs de l’étude recommandent très logiquement d’organiser un dépistage annuel par mammographie chez les femmes entre 40 et 50 ans.

Un dépistage de masse de grande qualité

En France le dépistage officiel commence à 50 ans et il est très bien organisé. Il vous propose de réaliser une mammographie tous les deux ans dans des centres agrées, spécialement formés et équipés, et pratiquant une double lecture des clichés. C’est une organisation efficace, très bien rodée, dont il faut bénéficier. Malheureusement, une femme sur deux néglige de profiter de ce dépistage en France et c’est bien dommage.

Un dépistage personnalisé avec son gynécologue ou son médecin de famille

Il est tout aussi recommandé de choisir son médecin traitant bien avant 50 ans, gynécologue ou généraliste, et de se faire suivre régulièrement. Vous pourrez alors bénéficier d’un dépistage personnalisé, en fonction de vos facteurs de risques, notamment familiaux. Si plusieurs cancers du sein ou de l’ovaire sont survenus chez votre mère, vos sœurs ou vos tantes, ils pourront vous recommander une recherche génétique et des dépistages précoces.

Mais même si vous ne présentez pas de facteurs de risques, sachez qu’une grande partie des gynécologues par exemple proposent à leurs patientes de commencer les mammographies dès l’âge de 40 ans. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à le demander, tant à votre gynécologue qu’à votre généraliste.

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 24 Septembre 2013 : 10h10
Mis à jour le Lundi 30 Septembre 2013 : 19h05
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
A lire aussi
Quels sont les signes d'un cancer du sein ? Publié le 28/10/2013 - 06h17

En octobre, le cancer du sein est dans tous les esprits. Des dizaines d’organisations se mobilisent pour que les femmes soient plus conscientes de ce qu’elles peuvent faire pour lutter contre la maladie.En effet, plus un cancer est détecté tôt, mieux il pourra être traité. C’est pourquoi...

Dépister tôt les cancers du sein Publié le 19/06/2000 - 00h00

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme : Une femme sur dix a ou aura un cancer du sein dans sa vie. En dépit des progrès, 11000 femmes en meurent encore en France chaque année (dont 4000 ont moins de 65 ans).

Cancer du sein : il n’y a pas que le dépistage officiel Publié le 08/11/2010 - 08h18

Les cancers du sein surviennent de plus en plus tôt. Programmé à partir de 50 ans, le dépistage systématique du cancer du sein arrive bien trop tard pour le tiers des femmes qui sont touchées avant cet âge. D’où l’importance de se faire suivre par son gynéco ou son médecin traitant...

Plus d'articles