• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    0 avis
  • Commentaires (0)

Arthrite, douleurs rhumatismales : le mal ignoré !

Arthrite, douleurs rhumatismales : le mal ignoré ! En France, l'arthrite (appelée aussi rhumatismes) constituent la première cause de consultation médicale pour la douleur. Or, les douleurs rhumatismales sont souvent négligées voire ignorées par les patients et même par les médecins !

40% des Français souffrent de rhumatismes

Une étude récente baptisée AAF, pour Arthritis Action France, indique que 40% des Français sont touchés par l'arthrite, cette maladie rhumatismale (lombalgies, arthroses, rhumatismes inflammatoires...). Cependant, l'étude AAF révèle aussi que 10% de ces malades ne parlent jamais de leurs douleurs articulaires à leur médecin. Pour eux, ces douleurs rhumatismales ne sont pas vraiment le signe d'une maladie, et elles ne vont pas s'aggraver. Ils refusent " d'embêter " leur médecin avec ce qu'ils considèrent comme de " petites douleurs ". Résultat ? Plusieurs mois s'écoulent avant de débuter un vrai traitement... Or, plus on attend, plus les dégâts sur les cartilages sont importants et irrémédiables...

La douleur rhumatismale sous traitée !

Même les médecins traitent souvent insuffisamment les douleurs rhumatismales. " Si la douleur articulaire n'est pas calmée entièrement et rapidement, elle se transforme en douleur chronique (c'est-à-dire continue). Nous savons désormais qu'il est préférable de traiter massivement la douleur dès son apparition. Malheureusement, beaucoup de médecins se refusent encore à donner des doses suffisantes d'antalgiques lors de la première consultation pour arthrite " constate le docteur Patrick Sichère, rhumatologue et membre du comité scientifique de l'étude AAF. Cette étude révèle aussi qu'un quart des personnes ayant reçu un traitement pour leur arthrite ont fini par le stopper, déçus par son manque d'efficacité. Or, de nombreux traitements différents existent à l'heure actuelle et leur efficacité varie en fonction des malades. Si l'un ne soulage pas efficacement la douleur rhumatismale, un autre s'avérera plus approprié.

Article publié par le 09/10/2006
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Forme et santé salon

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus