Accouchement à domicile : comment ça se passe ?
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Dimanche 26 Octobre 2014 : 22h35
Mis à jour le Mardi 26 Avril 2016 : 10h03

Par peur de l’hôpital, par envie d’un suivi plus personnalisé, à cause d’une mauvaise expérience préalable à l’hôpital…
Les parents qui souhaitent un accouchement à domicile sont assez nombreux.

Mais comment se passe un accouchement à la maison ?

© Istock
PUB

Est-il dangereux d’accoucher à domicile ?

Selon les études, le risque de complication est un peu plus élevé lors d’un accouchement à domicile.

Il est difficile d’évaluer précisément les risques parce les mères qui accouchent hors hôpital sont très rares : moins d’1% des naissances sont concernées. Et encore, ceci inclut les accouchements en maisons de naissance !

Il reste qu’un accouchement à domicile est une procédure sûre, tant que l’on reste dans une relation de confiance avec la sage-femme.

Celle-ci aura en effet toujours à cœur de transférer la mère à l’hôpital dès qu’il est possible que les choses ne se passent pas de manière optimale. « S’il y a un doute, on va à l’hôpital directement. Il est possible qu’une fois là-bas les choses se déroulent tout à fait normalement, prouvant qu’on aurait pu rester à la maison. Mais on ne prend jamais le moindre risque ! C’est toujours inconfortable pour la mère et les équipes soignantes de faire le transfert quand les choses vont déjà mal. Il vaut mieux transférer et que tout se passe bien à l’hôpital plutôt que de rester à la maison et risquer que le petit signe d’appel détecté ne devienne une catastrophe. »

PUB

Concrètement, que faut-il faire pour accoucher à domicile ?

Rien du tout ! Il suffit de rencontrer une sage-femme et de discuter avec elle de ce que vous souhaitez. Elle contactera ensuite le ou la gynécologue, qui n'est pas écarté des procédés : il ou elle verra la future mère au moins trois fois pendant la grossesse et sera informé(e) en cas de problème. Certaines sages-femmes se mettent aussi en rapport avec l’hôpital de référence où vous serez transférée en cas de problème.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Dimanche 26 Octobre 2014 : 22h35
Mis à jour le Mardi 26 Avril 2016 : 10h03
Source : Vanessa Wittvrouw, vice-présidente de l’Union professionnelle des sage-femmes belges.
PUB
PUB
A lire aussi
Les maisons de naissance arrivent en FrancePublié le 26/11/2015 - 15h21

Elles étaient demandées par de nombreux couples attendant un enfant comme alternative à la traditionnelle maternité : neuf  maisons de naissance ouvriront bientôt leurs portes en France à titre expérimental,  à l’instar de celles qui existent déjà dans de nombreux pays (Allemagne,...

SchizophréniePublié le 06/09/2001 - 00h00

La schizophrénie est une maladie du cerveau. Ce n'est pas une maladie de l'âme, ni un manque de volonté, ni une double personnalité (maladie très rare à laquelle on a longtemps et faussement associé la schizophrénie), mais bien un "défaut" de certains circuits neuronaux du cerveau.

Un lieu pour soigner les jeunes mamans dépressivesPublié le 16/11/2009 - 00h00

Lorsque l'enfant naît, la maman peut parfois se trouver psychiquement très mal. Il existe dans ce cas des unités hospitalières qui recoivent et secourent les nouvelles mamans accompagnées de leur enfant. Le Dr Linda Morisseau (1) a accepté de nous parler de ces unités mère-bébé.

Plus d'articles