Le test de grossesse

Ce test urinaire que l'on peut acheter librement, ce concentré de technologie et de science, ne donne que peu de réponses : « oui », « non », « pas sûr ». Et pourtant, l'une de ces réponses peut en une fraction de seconde vous transformer la vie. Quel est le meilleur moment pour le faire ? Qui est assez patiente pour attendre une réponse fiable ?
Publicité

Un peu de science

La fécondation se produit lors de la rencontre entre un spermatozoïde venant du père et un ovocyte produit par l'ovaire lors de l'ovulation. Elle ne correspond donc pas forcément au moment de l'ovulation, ni au moment du « câlin ». Une fois la fécondation effectuée, les cellules commencent à se diviser et à se multiplier. Pendant ce temps, l'œuf ainsi fécondé commence sa descente de la trompe vers l'utérus. Une fois dans la cavité de l'utérus, sa forme se modifie, le rendant asymétrique. Un pôle plus dense se forme, ce qui permet à l'œuf de prendre contact avec la muqueuse de l'utérus où il se niche. Certaines cellules de ce pôle vont sécréter des hormones régulant les ovaires afin que les règles n'arrivent pas. Si elles arrivaient, l'œuf serait emporté avec le flux sanguin en dehors de l'utérus. Cette hormone est appelée Human Chorionic Gonadotrophine (HCG).

C'est cette substance qui est dosée pour savoir si l'on est enceinte. Une partie de cette substance est éliminée dans les urines, ce qui permet, au-delà d'une certaine concentration, de la déceler par un test immunologique simple.

Dans le sang, le taux de 25 unités, qui permet d'affirmer la grossesse, est atteint dès le sixième jour de la fécondation (c'est-à-dire que ce taux peut être atteint avant le retard de règles). Ce taux double ensuite tous les deux jours pendant les trois premiers mois de grossesse.

Attendre au moins 14 jours après le rapport

Le test dit « de grossesse » que l'on trouve sur le marché en vente libre, détecte la présence de l'HCG dans les urines. Il ne donne pas de dosage de l'hormone, car il n'est pas assez précis. En revanche, au-delà d'un certain seuil, il répond « il y a » ou « il n'y a pas » de taux suffisant d'HCG pour affirmer une grossesse.

En pratique, pour avoir un résultat fiable, il faut attendre de dépasser au moins le quatorzième jour après le « câlin ». La notice des tests conseille même d’attendre au moins 19 jours.

Le test peut être réalisé à tout moment de la journée. Si l'on conseille classiquement de le réaliser le matin, c’est parce que les urines sont plus concentrées au réveil et concentrent donc un taux plus élevé d’HCG. Sur le même principe, on recommande de ne pas boire de grandes quantités avant le test afin de ne pas trop diluer les urines et donc l’HCG.

En vente libre en pharmacie, sur Internet ou en supermarché, les tests coutent en moyenne une douzaine d’euros l'unité, non remboursés par la Sécurité sociale.

Cela dit, il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour faire le test, et la prise d'une pilule ne perturbe pas les résultats.

Il faut bien lire la notice et respecter les consignes pour un résultat fiable.

Quelle que soit la réponse, il faudra également l'associer aux autres signes de grossesse tels que nausées, somnolences, pertes blanches, et bien sûr le classique retard de règles.

Guide: 

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Mercredi 14 Janvier 2004 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 12 Mai 2016 : 17h46
PUB
PUB