Soleil : attention les yeux !
Sommaire

Du côté des yeux, qui sont les plus fragiles ?

Les enfants

Immatures, leurs yeux laissent davantage passer les UV. A 13 ans par exemple, 60% des UVA parviennent encore jusqu'à la rétine et 50% des UVB. Ce n'est qu'à partir de 25 ans que le cristallin commence à les arrêter efficacement.

Après 50 ans

Dès la cinquantaine, les yeux deviennent plus fragiles et souvent le capital solaire des yeux est déjà bien entamé. Mais certains troubles de la vision fragilisent encore plus les yeux et imposent de renforcer les précautions. Notamment la cataracte qui, en favorisant l'éblouissement, impose le port de verres plus filtrants. La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est une affection de la rétine qui exige aussi une très bonne filtration des UV. D'autres affections rétiniennes et d'origine génétique imposent les mêmes exigences (rétinite pigmentaire, albinisme).

Les travailleurs extérieurs et les conducteurs

Les premiers sont constamment exposés et doivent se protéger le plus souvent possible. Les seconds risquent des éblouissements, qui, en plus, peuvent être à l'origine d'accidents.

Les vacanciers en montagne, à la mer

Plus on s'élève en altitude, plus le rayonnement UV augmente, sans parler de la réflexion sur la neige. Sans protection adéquate, les risques de brûlure de la cornée sont réels. A la mer, c'est le sable et l'eau qui réfléchissent les UV et en accentuent la dangerosité. Mais toute l'année, le port de lunettes solaires est bénéfique. En ville, elles évitent les éblouissements, notamment lorsque les rayons du soleil reflètent sur les façades blanches ou les immeubles en verre, lorsque l'on marche face au soleil, lorsque l'on conduit, etc.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dossier de presse Atol Opticiens, juin 2007.