Soins esthétiques : ce que veulent les hommes

© getty

Les hommes aussi sont demandeurs de soins esthétiques, et de plus en plus.

Mais quels sont leurs souhaits, leurs désirs en matière de soins esthétiques ?

Les soins esthétiques demandés par les hommes sont-ils très différents de ceux réalisés chez les femmes ?

Le point avec le Dr Catherine de Goursac*, médecin esthétique et auteur du livre : « L’esthétique au masculin ».

Publicité

La demande masculine en matière de soins esthétiques a-t-elle évolué ?

Dr Catherine de Goursac : la demande masculine en matière de soins esthétiques a très fortement évoluée.

Il y a vingt-cinq ans, les hommes français ne représentaient que 5% despersonnes consultant pour des soins esthétiques, et pour la moitié des homosexuels. Aujourd’hui, 20% des demandes sont masculines, dont 80% d’hétérosexuels.

Alors qu’autrefois ils venaient pour un traitement (couperose, tache pigmentaire…), aujourd’hui, les hommes veulent aussi et surtout une peau saine (rides, imperfections, cicatrices d’acné, coup d’éclat, qualité de la peau…).

Concernant les soins esthétiques, quelles sont les spécificités masculines ?

Publicité
Publicité

D’un point de vue physiologique, la peau de l’homme est plus épaisse, elle vieillit moins vite et ne se froisse pas.

Mais paradoxalement, elle est plus fragile (probablement en raison d’un effet barrière moindre et d’un pH plus bas), elle a plus de bactéries et la couperose prend des proportions plus importantes.

D’un point de vue psychologique, les hommes recherchent un traitement :

  • rapide (one shot),
  • efficace (ils ne sont pas dans la prévention, mais dans l’effectif),
  • indolore (l’homme a peur de la douleur).

Le prix n’a pas d’importance, et ils sont fidèles en cas de résultats satisfaisants, contrairement aux femmes qui se laissent influencer par le bouche-à-oreille du moment.

Quant aux motivations, les hommes ne désirent pas seulement plaire, ils veulent dorénavant aussi se plaire, comme les femmes. Ils souhaitent surtout ne pas paraître fatigués, « has been »…

Ainsi par exemple, ils veulent s’autoriser un dîner un peu arrosé et tardif en semaine, tout en affichant un aspect impeccable et frais le lendemain au travail !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 11 Juin 2012 : 00h00
Mis à jour le Vendredi 15 Juin 2012 : 12h00
Source : * Le Dr Catherine de Goursac exerce la médecine esthétique depuis plus de vingt ans. Elle est membre de la Société française de médecine esthétique, membre du conseil d'administration de l'Association française des médecins esthéticiens (AFME) (www.afme.org) et secrétaire de l'Association française d'anti-aging.