Poliomyélite

La poliomyélite est une maladie virale et contagieuse qui entraîne des paralysies, plus ou moins diffuses et plus ou moins graves, liées à la destruction de neurones moteurs de la moelle épinière.

Publicité

Poliomyélite : Comprendre

La poliomyélite est une maladie virale très contagieuse qui peut entraîner des paralysies irréversibles, liées à la destruction de neurones moteurs de la moelle épinière.

La poliomyélite touche surtout les jeunes enfants, de moins de 5 ans.

Autrefois très fréquente, elle est devenue exceptionnelle dans les pays occidentaux et dans une grande partie du monde grâce au programme lancé en 1988 par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour éradiquer ce fléau alliant vaccinations systématiques des populations et surveillance de la maladie.

Poliomyélite : Causes

Le virus responsable de la poliomyélite est le poliovirus qui appartient au genre des entérovirus. Il en existe trois types.

C'est le virus de type 1 qui est le plus souvent isolé dans les cas de paralysies. Il provoque la destruction de la substance grise des neurones moteurs de la moelle épinière.

La transmission du poliovirus est exclusivement interhumaine :

  • La contamination se fait essentiellement par voie oro-fécale (eau, aliments souillés par les selles elles-mêmes contaminées) dans les pays où l'hygiène est précaire.
  • La transmission peut également plus rarement se faire par les gouttelettes émises lors de toux ou d'éternuements.

La période d'incubation (période comprise entre la pénétration du virus dans l'organisme et l'apparition des premiers symptômes) varie de 7 jours à 14 jours en général (avec des extrêmes de 3 à 35 jours).

Guide: 

Publié par Dr Christelle Pierrot, médecin généraliste le Mercredi 04 Juin 2003 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 15 Octobre 2015 : 17h19
Source : Grossiord A., Poliomyélite. In : Médecine de rééducation. A. Grossiord, J.P. Held (eds). Paris, Flammarion. B. Schaffer, Seytre. Histoire de l'éradication de la poliomyélite. PUF. Calendrier des vaccinations 2003. Avis du Conseil supérieur d'hygiène publique de France. B.E.H. n°6/2003. Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’Institut de veille sanitaire, BEH, 10 avril 2012 / n°14-15.
PUB
PUB