Phlébite
Publié le 28 Janvier 2002 à 1h00 par Dr Philippe Presles
La phlébite - ou thrombophlébite - se définit comme l'inflammation (ou enflure) d'une veine causée par la formation d'un caillot de sang dans le vaisseau sanguin.Si le vaisseau bloqué est près de la surface de la peau, on parle de phlébite superficielle. Si c'est une veine profonde qui est obstruée, il s'agit d'une phlébite profonde.
© Istock

Phlébite : Examens

Après vous avoir soumis à un questionnaire et effectué un examen clinique, le médecin procédera peut-être à différents tests pour s'assurer qu'il s'agit bien de thrombophlébite. Car, à symptômes semblables, il est possible qu'il s'agisse d'une déchirure d'un muscle ou d'un tendon, d'une foulure musculaire ou encore d'un problème interne du genou.

Il pourra alors effectuer une échographie, une phlébographie (radiographie d'une veine après injection d'un produit de contraste) ou un doppler-ultrason (visualisation des veines des jambes à l'aide d'une sonde).

Phlébite : Traitement

Phlébite superficielle

Le traitement médical consiste à prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens et, autant que possible, à surélever les jambes au repos. Le port de bas de contention est vivement conseillé afin de favoriser le retour veineux.

Phlébite profonde

Elle doit être traitée en urgence à l'aide d'un anticoagulant intraveineux ou sous-cutané pendant cinq ou sept jours afin de dissoudre le caillot. Les patients doivent également prendre des anticoagulants oraux durant trois ou six mois, parfois plus longtemps selon les facteurs de chacun pour prévenir les récidives. Là encore, des bas de contention sont recommandés pour réduire l’œdème et prévenir les complications.

Le plus souvent, aucune chirurgie n'est nécessaire, sauf chez les personnes atteintes de varices et de phlébites à répétition. Elle consiste alors en une ablation chirurgicale de la partie de la veine touchée (stripping). Parfois enfin, la chirurgie s’impose pour enlever le caillot qui obstrue la veine ou pour placer un stent qui maintiendra la veine ouverte.

Si un médicament est responsable de la phlébite, il faudra peut-être en changer.

Lorsqu'un déficit ou une anomalie des facteurs de coagulation est diagnostiqué, le médecin prescrira des anticoagulants oraux à titre préventif pour une période indéterminée.

Si un cancer est responsable de la maladie, le traitement approprié sera rapidement entrepris.

Guide: 

Source : Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), " Thrombose veineuse (phlébite) ", 2006. Collège des enseignants de cardiologie et maladies vasculaires. " Thrombose veineuse et profonde et embolie pulmonaire ", Nantes, 2011.