Naître dans l'eau
Très pratiqué dans les pays d'Europe du Nord, l'accouchement dans l'eau est encore très peu répandu chez nous. Selon les adeptes, cette méthode ne manque pas d'intérêt: diminution de la durée de l'accouchement, de l'intensité des contractions, du recours à la péridurale, etc.
Sommaire

Dans quelles conditions se déroule une naissance dans l'eau ?

  • La baignoire employée est de larges dimensions (1.600 litres environ, soit 6 fois le volume d'une baignoire classique), permettant la liberté de mouvements et les positions de son choix. La présence du papa dans le bain est possible si le couple le souhaite.
  • La température de l'eau est strictement contrôlée et maintenue en permanence à 37°C (jamais au-dessus).
  • La salinité de l'eau est de 9g/litre, ce qui permet d'améliorer encore l'élasticité tissulaire en rendant l'eau isotonique aux liquides extracellulaires de l'organisme et d'apporter des oligo-éléments.
  • La future maman a le choix de donner naissance à son enfant en position accroupie ou demi assise, positions plus naturelles que celle habituellement employée (couchée sur le dos, jambes dans les étriers), tout en conservant une bonne surveillance de la sortie de l'enfant.
  • Côté sécurité, les conditions de surveillance sont très étroites et le système de sortie est rapide pour la maman en cas de problèmes (malaise, hémorragie, souffrance foetale aiguë…).
  • La sécurité bactériologique est également bien assurée.

A savoir

  • L'entrée dans l'eau ne se fait qu'à partir de 5cm de dilatation du col. En effet, il semblerait que les bénéfices de l'immersion s'étale sur une durée maximale de deux heures. La future maman doit donc patienter jusqu'à ce stade.
  • Dès sa sortie de l'eau, l'enfant ne crie pas, « comme si ce cri de la naissance, considéré comme si rassurant, n'était pas si naturel, voire le reflet d'une souffrance », précise le Dr Thierry Richard.

Cette façon de donner naissance existe donc et présente des intérêts non négligeables. A chacune de se faire son idée, voire de passer à l'acte.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :