Guide anti-moustiques en dix points clés

Publié le 31 Juillet 2006 à 2h00 par Rédaction E-sante.fr
Les produits anti-moustiques ne sont pas anodins. Certains sont déconseillés chez la femme enceinte ou chez les jeunes enfants. Crème solaire et produit anti-moustique ne font pas bon ménage. En plus de savoir choisir un répulsif efficace, il est toujours intéressant de disposer de quelques informations pratiques.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Retour sur le risque Zika

Le virus Zika est une maladie généralement bénigne transmise à l’Homme par le moustique Aedes infecté. Mais récemment le virus s’est propagé en Amérique Centrale et du Sud (Martinique, Brésil), en Polynésie française où il s’est accompagné d’une hausse sans précédent du nombre d’enfants naissant avec une microcéphalie, et d’une recrudescence du syndrome de Guillain-Barré (un trouble neurologique qui peut entrainer la paralysie et la mort). Au point que l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) a déclaré que l’épidémie de Zika constituait une urgence de santé publique. Les symptômes qui apparaissent quelques jours après avoir été piqué par un moustique infecté sont généralement une fièvre légère avec ou sans éruption cutanée, de la fatigue peut également se faire ressentir, tout comme des douleurs musculaires et articulaires. Mais il existe entre 70 et 80 % de formes asymptomatiques, les personnes infectées ne développent pas de symptômes.

Voyages dans une zone à risques ? Les recommandations

Vous avez prévu vos vacances aux Antilles françaises, en Guyane, au Brésil pour les J.O ou dans une autre zone à risques et vous avez des craintes quant aux piqures de moustiques ? L’OMS donne quelques conseils pour se protéger contre les moustiques en rappelant que les femmes enceintes ou qui souhaitent avoir un enfant ainsi que leurs partenaires sexuels doivent être particulièrement vigilants et doivent se protéger contre les piqûres du moustique transmettant le virus Zika en mettant place ces "pièges" à moustiques :

  • Porter des vêtements couvrants de préférence de couleur claire
  • Utiliser des anti-moustiques
  • Installer des moustiquaires rigides ou en tissu traité aux portes et aux fenêtres
  • Dormir sous des moustiquaires surtout en journée, lorsque les moustiques Aedes sont les plus actifs
  • Vider, nettoyer, recouvrir tous les récipients contenant de l’eau (seaux, pots de fleur, pneus...)

Anti-moustiques : Dix conseils pratiques

1) Le temps d'action d'un produit anti-moustique est un facteur très important. On peut par exemple considérer que tous les répulsifs sont efficaces, mais certains ne le sont que durant une ou deux minutes, tandis que d'autres ont une action de plus de 8 heures. Ainsi, l'efficacité d'un répulsif se juge à la durée de son action répulsive sur les moustiques.

2) Les produits anti-moustiques efficaces sont ceux qui contiennent les plus fortes concentrations des principes actifs suivants : DEET, IR3535, le KBR3023 et le PMBRBO. Les produits recommandés sont donc ceux-ci : Repel Insect®, Cinq sur cinq®, Insect Ecran®, King®, Moustidose®, Moustifluid®, Pyrel®, Centaura®, etc. La plupart d'entre eux se déclinent en plusieurs versions : crème, spray, gel, enfants, adultes, visage, mains, etc.

3) Les huiles essentielles et la citronnelle sont peu efficaces contre les moustiques car de durée d'action très courte. Quant aux bracelets imprégnés et autres dispositifs ultrasonores, ils sont déconseillés par les autorités sanitaires (Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2015).

4) L'application simultanée d'une crème solaire et d'un anti-moustiques diminue considérablement l'efficacité des deux produits. La seule solution est de commencer par l'écran solaire et de le laisser pénétrer pendant une vingtaine de minutes puis d'appliquer seulement ensuite le répulsif.

5) C'est précisément pourquoi les produits anti-moustiques contenant à la fois des protections solaires et des agents répulsifs sont déconseillés et quasiment inexistants sur le marché.

6) La quantité d'anti-moustiques appliquée est un critère majeur influençant l'efficacité du produit : moins on en met, plus l'efficacité est faible.

7) Ne pas pulvériser un spray anti-moustique sur le visage car les produits sont toxiques à l'inhalation. Pulvériser sur les mains puis appliquer sur le visage.

8) Quel que soit le répulsif, il faut éviter les lèvres, la bouche, les autres muqueuses et les yeux.

9) Jamais d'anti-moustiques sur le corps d'un enfant de moins de 3 mois. Il faut le protéger à l'aide d'une moustiquaire.

10) Les produits à employer pour imprégner les vêtements et les moustiquaires sont à base de perméthrine, sous forme de spray ou d’imprégnant par trempage. Après trempage de la moustiquaire, la rémanence du produit varie de un à trois mois et ne résiste généralement pas à plus de trois lavages. Il existe des moustiquaires imprégnées industriellement, dont certaines à longue durée d’efficacité, résistantes à des lavages successifs.

Lampes à moustiques, lingettes, vêtements, les autres pièges à moustiques

L’innovation est le maître-mot pour tenir à distance les moustiques. Les bougies à la citronnelle et les huiles essentielles sont encore prisées par les adeptes des solutions naturelles, mais les industriels développent des produits de plus en plus malins pour tenir à distance ces assoiffés de sang. Pour un geste rapide et simple, les voyageurs peuvent glisser dans leurs valises les lingettes Moskito Guard. Elles peuvent être utilisées par toute la famille et même les femmes enceintes sur le visage et l’ensemble du corps. Elles offrent une protection contre les moustiques et notamment ceux qui véhiculent le virus Zika jusqu’à 11 heures.

Pour une protection encore plus rapprochée, les randonneurs opteront pour des vêtements anti-moustiques comme ceux de la marque CimAlp dont les textiles Quick Dry ont été enrichis d’un traitement anti-moustiques (EULAN) pour tenir éloignés les tiques et les moustiques. Pour des soirées sans moustiques, vous pensez à vous équiper d’une lampe anti-moustiques ? Des études ont prouvé que les lampes simples à UV anti-moustiques seraient assez inefficaces contre les moustiques Tigres et les moustiques de manière générale. Seuls une petite dizaine de moustiques seraient tués contre les milliers d’insectes éliminés

Source : Recommandations officielles, janvier 2006 ; " Le guide Santé voyage ", Daniel Camus et Emmanuel Dutoit, Éditions Pasteur.