Enfant 3-5 ans
© Fotolia
Sommaire

La prévention de l'obésité

L'obésité est le mal du siècle dans nos pays occidentaux, et touche 10 à 14 % des enfants. Elle entraîne de nombreuses maladies, notamment cardiaques, hypertension, diabète, arthrose, etc. Le suivi régulier de la courbe de croissance et une surveillance accrue en cas d'antécédent familial, doivent permettre de détecter précocement l'installation d'un surpoids. Sa prévention doit commencer dès l'enfance :

  • Ne pas donner goût aux boissons sucrées.
  • Réserver sucreries et grignotages pour les moments exceptionnels.
  • Habituer l'enfant à des horaires de repas stables. Eviter tout apport alimentaire ou sucré entre les repas.
  • Proposer légumes, fruits et laitages tous les jours et du poisson 2 à 3 fois par semaine.
  • Eviter les excès de graisses d'origines animales, notamment contenues dans les sauces, les charcuteries, le beurre, les fromages, les pâtisseries.
  • Saler peu les aliments et ne pas mettre de salière à table, ni de sauces préparées.
  • Organiser des sorties en plein air avec possibilité de courir. Donner goût à l'activité physique. Rappelons que la prise de poids est d'abord liée à un déséquilibre entre les apports caloriques (aliments) et les dépenses caloriques (activité). Contre le surpoids, la règle numéro 1 est de veiller à une alimentation équilibrée. Ensuite, il ne faut jamais forcer un enfant à manger ou à finir son assiette, même si celui-ci semble maigre. Le système de faim/satiété se développe très tôt et on risque de le dérégler en forcant un enfant à manger.

Les vaccinations et le suivi de santé

Les vaccinations de l'enfant : Pas de vaccination entre 3 et 5 ans.

Le suivi médical de l'enfant : Un bon suivi médical permet d'éviter la grande majorité des problèmes de santé. A chaque consultation, l'examen clinique doit être complet (mesure de la tension artérielle, contrôle de la vue et de l'audition, et évaluation du développement psychomoteur). Jusqu'à l'âge de 6 ans, les enfants bénéficient de deux examens médicaux obligatoires par an, pris en charge à 100% par l'Assurance maladie. Ces consultations sont l'occasion de contrôler et de faire les vaccinations, de suivre le poids et la taille de l'enfant, et d'assurer son suivi médical. Il est important d'amener le carnet de santé lors de toute consultation avec un professionnel de santé, tant en ville qu'à l'hôpital. Il faut également l'emmener lors de vos déplacements avec l'enfant.

Quand faut-il consulter ? Il faut consulter si l'enfant présente des symptômes persistants :

  • température supérieure à 38°C,
  • diarrhée (selles brutalement liquides et fréquentes),
  • douleur abdominale,
  • rhinorrhée (mouchage abondant),
  • douleur à la gorge ou aux oreilles (otite, angine)
  • toux,
  • troubles du sommeil. D'autres signes d'alertes sont à connaître pour une consultation rapide :
  • gêne pour respirer,
  • urticaire (éruption avec grattage important),
  • mal de tête important,
  • vomissements (plus d'une fois),
  • mal de ventre avec abdomen très douloureux,
  • brûlure en urinant,
  • pâleur, bleuissement ou malaises.

Les allergies : La présence d'un écoulement nasal fréquent ou régulier ou une obstruction nasale chronique doit faire évoquer la possibilité d'une allergie respiratoire ou d'un asthme. Une toux après l'effort ou le rire, ou lors d'une exposition à la fumée de tabac doit faire penser à une hyperactivité bronchique associée à un asthme. De même des symptômes d'urticaire aiguë ou d'asthme après l'ingestion de certains aliments doivent faire suspecter une allergie alimentaire. En cas d'eczéma ou d'allergies respiratoires, il est important de s'organiser pour l'éviction des allergènes et des acariens :

  • Mise en place d'une housse anti-acarien autour du matelas.
  • Lavage régulier des linges de couchage.
  • Lavage des peluches tous les 3 mois. Une éventuelle allergie alimentaire (lait de vache, poisson, arachide, soja, blé, etc.) doit être recherchée et signalée au médecin.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :