Cosmétiques : quelle durée de conservation ?

© Adobe Stock

Crème pour le visage, lait de toilette, shampoing, gel douche, déodorant, après-rasage, masque, contour des yeux, etc. Tous les produits cosmétiques que nous utilisons tous les jours ne sont pas éternels. Ils sont dotés d'une certaine durée de vie, variable selon leur stabilité. Que faut-il savoir sur la durée et la conservation des produits cosmétiques ?

Publicité

Le délai d'utilisation des cosmétiques figure sur l'étiquetage

Depuis mars 2005, il est obligatoire d'indiquer sur l'étiquetage des produits cosmétiques le délai d'utilisation après ouverture. Le symbole utilisé est un chiffre suivi d'un « M » majuscule, soit par exemple 12 M ou 6 M. Cette indication est parfois difficile à trouver, de petite taille et/ou dans un endroit peu visible.

En plus de cette donnée concernant la validité descosmétiques, voici une série de conseils pratiques :

  • Un produit d'aspect non homogène, de couleur ou d'odeur suspecte ne doit pas être utilisé.

     

     

  • De même pour les produits cosmétiques ouverts depuis longtemps, d'une année sur l'autre par exemple, ou ayant été conservés dans des conditions de température extrême. On comprend ici que par exemple, la crème solaire de l'année dernière utilisée sur la plage est à éviter !

     

     

  • Pour la conservation, évitez les écarts de température et les expositions directes à la lumière, précisément lorsque l'emballage est transparent. Évitez également les endroits humides qui favorisent la prolifération des moisissures et des bactéries. Mieux vaut donc ne pas entreposer son stock de produits cosmétiques dans la salle de bain !

     

     

  • Choisissez bien les conditionnements en privilégiant les tubes, les flacons et les doseurs, par rapport aux pots car ils sont très facilement contaminés par les doigts. Préférez également les petits conditionnements.

À savoir également sur la conservation des produits cosmétiques

  • Les produits cosmétiques les plus résistants sont ceux à base d'alcool (déodorants, parfums, laques, vernis) et les produits solides (rouges à lèvres, crayons).

     

     

  • Les plus à risques sont ceux à base aqueuse, comme les crèmes, les laits pour le corps, mais aussi les shampoings, les gels douche, etc. Il ne faut jamais les diluer, car l'antibactérien ne suffira pas.

Guide: 

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 04 Août 2006 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 11 Mars 2016 : 14h20
PUB
PUB