Bébé et l'acquisition de la propreté

Dans la majorité des cas, les enfants deviennent propres spontanément entre dix-huit mois et trois ans. La méthode à suivre est très simple : laisser l'enfant évoluer à son rythme. Proposez-lui un pot, montrez-lui comment s'en servir et attendez qu'il ait envie de l'utiliser.

Publicité

Comment s'y prendre pour aider son enfant à devenir propre ?

Inutile de s'inquiéter, de forcer ou d'humilier un enfant qui ne va pas sur le pot. En général, c'est qu'il n'a pas encore acquis la maîtrise de ses sphincters. Cette évolution naturelle de la maturité se produit entre un an et demi et trois ans, sauf problème physique (très rare) ou psychologique particulier. Il est donc conseillé de lui expliquer clairement ce que l'on attend de lui, puis d'attendre patiemment sans être obnubilé par cet apprentissage. L'éducation ne permettra que de gagner quelques mois. De plus, le fait d'insister peut mener directement à des conflits sans fin et à des conséquences sur la personnalité de l'enfant.

Il convient également d'être très clair sur les mots que l'on emploie et de ne pas tout mélanger. Lorsque l'enfant touche de la terre ou qu'il ramasse quelque chose dans la rue, il ne faut pas lui dire « c'est caca, c'est sale ». En effet, si on lui demande ensuite d'offrir ses selles comme un cadeau, il risquerait de ne pas comprendre.

Acquisition de la propreté : comment savoir si c'est le bon moment ?

L'enfant doit atteindre un niveau de maturité neuro-musculaire, intellectuel et affectif suffisant. Selon Anne Bacus*, voici quelques indices :

  • il court et monte les escaliers debout ;
  • il aime les jeux d'imitation et faire « comme les grands » ;
  • il est sorti de la phase « dure » de sa période d'opposition systématique, il comprend ce qu'on lui demande et y accède plutôt volontiers ;
  • il a acquis les notions d'ordre et de désordre, il aime faire des petits cadeaux et est dans une période affective stable ;
  • il connaît les mots « pipi », « pot », « caca », etc., et sait à quoi sert le pot puisque vous lui avez bien expliqué ;
  • il est conscient de ce qui se passe dans son corps au moment même, et pas seulement après coup ;
  • il manifeste l'envie d'enlever ses couches et d'aller sur le pot.

Guide: 

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 10 Décembre 2003 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 18 Mars 2015 : 15h19
PUB
PUB