Asthme
L'asthme est une maladie récidivante du système respiratoire qui traduit une sensibilité des bronches à certains agents allergisants ou irritants.En cas d'asthme, les bronches deviennent enflammées, se remplissent de mucus, se contractent et se rétrécissent, rendant le passage de l'air difficile.Le contact répété avec un ou plusieurs agents néfastes peut finir par provoquer une crise d'asthme. C'est pourquoi l'asthme peut survenir à tout âge.Dans les pays industrialisés, 5 % des adultes et 10 % des enfants souffrent d'asthme.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Sommaire

Asthme : Conseils pratiques

Suivre à la lettre le traitement prescrit par le médecin

Les médicaments que vous recommande votre médecin et les conseils qu'il vous prodigue ont plusieurs objectifs :

  • maîtriser vos symptômes,
  • vous permettre d'accomplir normalement vos activités quotidiennes (travailler, faire du sport),
  • vous faire profiter d'un bon sommeil,
  • éviter l'apparition de crises d'asthme.

Si vous négligez de prendre vos médicaments ou si vous ne les prenez pas de la bonne façon, et si vous omettez de prendre de bonnes habitudes pour réduire votre exposition aux facteurs déclenchants, vous pourriez être victime de crises d'asthme graves et d'une détérioration de la fonction respiratoire.

Protéger sa chambre de la poussière

  • Évitez le chauffage à l'air chaud en privilégiant le recours à un radiateur électrique.
  • Otez de la chambre les tapis, les peluches, les tentures et les stores horizontaux qui retiennent la poussière.
  • Recouvrez le matelas, le sommier et les oreillers d'une housse anti-acariens.
  • Lavez très régulièrement la literie, couvre-lit compris.
  • Privilégiez les oreillers en matière synthétique et non de plumes.
  • Lavez le sol une fois par semaine et nettoyez la chambre à fond une fois par mois.
  • Lavez régulièrement les rideaux.
  • Gardez la porte de la pièce bien fermée.
  • Veillez à une bonne ventilation intérieure, avec des appareils équipés de filtres propres.

Se séparer de son animal préféré

Si votre animal domestique est la cause principale de vos symptômes, il peut être judicieux de vous en séparer. Toutefois, ne vous attendez pas à une amélioration immédiate de votre état, car les poils resteront présents dans les meubles et les tapis pendant plusieurs mois après le départ de l'animal.

Si vous êtes très attaché à votre animal, vous pouvez essayer de limiter les problèmes en ne le laissant pas pénétrer dans votre chambre à coucher, en l'envoyant à l'extérieur le plus souvent possible et en le lavant deux fois par mois (ne le faites pas vous-même !).

Par contre, vous serez obligé de vous en séparer si vous avez des crises d'asthme à partir de l'automne, et que votre animal ne peut sortir de la maison.

Diminuer l'exposition aux pollens et aux moisissures

Maintenez les portes et les fenêtres fermées lorsqu'ils sont présents en grand nombre dans l'air.

En cas d'humidité (favorisant la prolifération des moisissures), installez un déshumidificateur, à condition de vider et de nettoyer l'appareil régulièrement.

Lavez la baignoire et la douche à l'aide d'un agent antibactérien.

Prévenir la transmission des virus chez les enfants

La transmission des virus augmente considérablement chez les enfants d'âge préscolaire qui fréquentent une garderie où plus de six enfants sont réunis dans une même pièce. Si votre enfant est sensible aux virus, inscrivez-le plutôt à un service de garde en milieu familial où la responsable s'occupe de six enfants ou moins.

Tenir un journal

Il n'est pas toujours facile de se rappeler les symptômes que l'on a éprouvés plusieurs jours ou plusieurs semaines auparavant. Notez-les au jour le jour dans un journal ou sur un calendrier. Vous pourrez ainsi mieux renseigner le médecin.

Rester actif

Continuez de faire différents sports pour exercer votre fonction respiratoire.

À cet égard, la natation est le sport le mieux indiqué parce qu'il exige que l'on fasse de grandes respirations. On entraîne ainsi ses poumons à garder de l'air et à en expulser pour éviter d'avaler de l'eau. Ce type d'exercice vous permettra de vous détendre et de mieux respirer lors d'une crise d'asthme.

Il est également important de prévoir une période d'échauffement de 10 à 15 minutes avant d'entreprendre toute activité sportive.

Utiliser un bronchodilatateur avant de s'adonner à une activité physique

L'exercice physique régulier est bénéfique aux personnes asthmatiques. Ne vous en privez pas. Cependant, si vous éprouvez des symptômes durant ou après un effort physique, la fois suivante, faites une inhalation à l'aide de votre bronchodilatateur cinq minutes avant de commencer l'exercice, afin de les prévenir.

Se tenir loin de certains agents irritants

Certains produits coiffants, les aérosols à usage domestique, l'essence, la peinture, les feux de bois et les appareils à chauffage au kérosène sont susceptibles de déclencher les symptômes de l'asthme.

Surélever la tête du lit

Si vous éprouvez de la difficulté à respirer quand vous vous couchez, surélevez la tête du lit.

Ne pas fumer

La cigarette est la principale responsable de nombreux problèmes respiratoires. S'il vous est difficile d'arrêter de fumer, parlez-en à votre médecin qui pourra vous aider. Naturellement, vous devez aussi éviter la compagnie des fumeurs. Si vous êtes parents d'un enfant asthmatique, ne fumez ni dans la maison, ni même à la fenêtre, ni dans la voiture.

Ne pas utiliser de bronchodilatateur sans suivi médical

L'abus des bronchodilatateurs peut entraîner de très graves problèmes. Ces médicaments dilatent rapidement les bronches qui se sont rétrécies lors de la réaction asthmatique, mais, malheureusement, ils n'ont pas d'effet sur l'inflammation. Si vous devez utiliser un bronchodilatateur trois fois par semaine ou la nuit en dehors des activités sportives, votre asthme est mal contrôlé.

Ne pas utiliser d'humidificateur

Cet appareil crée un milieu chaud et humide propice à la reproduction des acariens. De plus, il favorise l'accumulation de moisissures susceptibles de provoquer des réactions allergiques. La température idéale de la maison devrait se situer entre 18 et 20 degrés et le taux d'humidité, entre 30 % et 45 %.

Asthme : Quand consulter ?

  • Vous avez de la difficulté à respirer, votre respiration est sifflante, vous toussez, vous n'arrivez pas à rétablir un rythme de respiration normal, et ces symptômes sont répétitifs et persistants.
  • Votre respiration difficile vous occasionne des douleurs à la poitrine.
  • Vous n'arrivez pas à dormir à cause de l'effort que vous fournissez pour respirer ou cet effort vous réveille.
  • Vous êtes reconnu comme une personne asthmatique et vous devez recourir à votre bronchodilatateur plus de trois fois par semaine ou vos médicaments ne semblent plus produire d'effet.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001