Alimentation et grossesse

Le vieil adage « il faut manger pour deux » et les strictes recommandations des médecins ne sont plus d'actualité. Pour que l'alimentation pendant la grossesse corresponde à vos besoins de femme enceinte, il faut respecter les principes de base, c'est-à-dire manger de tout, en évitant les sucreries. La marge de manoeuvre est assez souple, mais si on angoisse à ce sujet, il n'est pas inutile de demander l'aide d'un diététicien. Par ailleurs, concernant les deux maladies néfastes à la grossesse que sont la toxoplasmose et la listériose, des consignes (plus strictes celles-ci) sont à respecter.
PUB

Quelle prise de poids pendant la grossesse ?

Si on veut donner une fourchette, on peut dire qu'une femme enceinte doit prendre entre 9 et 12 kilos. Toutefois, moins d'un kilo par mois avec une alimentationéquilibrée n'est pas inquiétant. Ce qui doit l'être en revanche, c'est une prise de poids trop rapide qui pourrait correspondre à l'apparition d'œdèmes (rétention d'eau) qui sont parfois des signes avant-coureurs d'éclampsie (hypertension artérielle grave de la grossesse).

Quant aux personnes qui ont une tendance naturelle à trop manger, elles ne mettront pas leur grossesse en danger (dans certaines limites), mais elles auront probablement plus de peine à perdre leur surpoids après la grossesse. Au moindre doute, il faut se faire aider, idéalement dès le tout début de la grossesse.

Principes de base de l'alimentation pendant la grossesse

  • Ne pas sauter de repas.
  • Ne pas jeûner, même pour des raisons religieuses.
  • Manger des protéines (viandes, poissons). Côté poisson, deux fois par semaine est un rythme raisonnable en privilégiant les poissons de petite taille, lesquels accumulent moins de métaux lourds.
  • Manger du calcium sous forme de produits laitiers.
  • Manger des légumes et des fruits car ils apportent des vitamines, des minéraux et des fibres pour lutter contre la constipation.
  • Manger des féculents car ils permettent une libération progressive des sucres et se digèrent bien (diminution des nausées). Attention toutefois à éviter les excès qui se feraient forcément au détriment des légumes.
  • Eviter les sucreries et confiseries.
  • Ne pas abuser des lipides, mais ne pas non plus les supprimer, car ils contiennent des vitamines et des acides gras essentiels que l'organisme ne peut fabriquer par lui-même.
  • Privilégier les sources d’oméga-3, des acides gras indispensables au développement du fœtus, notamment cérébral : huile de colza, fruits secs, poissons, etc.
  • Ne pas boire une seule goutte d'alcool !
  • Boire beaucoup d'eau.

Guide: 

Publié le 25 Février 2004 | Mis à jour le 22 Janvier 2015
Auteurs : Dr Renaud Guichard, chirurgien
PUB
PUB

Contenus sponsorisés