Tuberculose : un cas se déclare dans un lycée des Landes

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Jeudi 22 Mars 2018 : 11h30

Un lycéen de Morcenx (Landes) a contracté la tuberculose. Ses jours ne sont pas en danger, mais ses proches ont été contactés pour un dépistage.

© Istock

Après la rougeole, la tuberculose. Pour la deuxième fois en un mois, la région Nouvelle-Aquitaine est confrontée à un cas de cette maladie infectieuse. Cette fois, c'est le lycée professionnel de Morcenx (Landes) qui est concerné. Un élève de l'établissement a été pris en charge, d'après la presse locale.

La personne en question a été prise en charge et son état n'est pas jugé préoccupant par l'Agence régionale de santé (ARS). Elle bénéficie actuellement d'un traitement antibiotique, qui permet d'éradiquer la mycobactérie à condition d'être suivi pendant six mois au moins.

La tuberculose est une maladie contagieuse, transmise par voie aérienne. On estime qu'un contact cumulé de 8 heures, sur une période de trois mois, suffit à la contamination. "Une personne tuberculeuse non traitée peut infecter de 10 à 15 personnes en moyenne chaque année", chiffre l'Institut Pasteur.

Les élèves, enseignants et membres de la famille du patient ont donc été contactés par le lycée. Ils devront se soumettre à un dépistage. Pour cela, ils ont reçu des ordonnances à l'occasion d'une réunion d'information, selon France Bleu Gascogne.

Fièvre, toux, sueurs nocturnes…

PUB

L'objectif de cette campagne est de repérer les personnes contaminées. Car la tuberculose peut rester latente de nombreux mois avant de se révéler.

Après la détection  d'un cas de tuberculose, le dépistage se déroule en deux étapes. Le premier examen est une radiographie des poumons, car une première exposition à la tuberculose peut laisser de petites traces en haut du thorax même si aucun symptôme ne s'est manifesté.

Le deuxième test est cutané : un extrait de la toxine est injecté sous la peau, un peu comme pour un test d'allergies. Si une réaction cutanée se produit, la personne est contaminée. Elle doit alors commencer un traitement, même en l'absence de symptômes.

Pour rappel, la tuberculose en phase active se traduit par une fièvre accompagnée de toux persistante, des sueurs nocturnes mais aussi une perte d'appétit et des douleurs au niveau de la poitrine pendant la respiration.

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Jeudi 22 Mars 2018 : 11h30
A lire aussi
Contamination par le virus du sida : traiter vitePublié le 12/08/2012 - 22h00

Pour la première fois, des patients infectés par le virus du sida et ayant bénéficié d’un traitement ultra précoce, sont toujours en rémission après 6 années de recul, sans avoir besoin de prendre de médicaments.Cette nouvelle est riche d’espoir et nous pousse à redoubler de...

ToxoplasmosePublié le 09/04/2003 - 00h00

La toxoplasmose est une maladie parasitaire, le plus souvent bénigne.Elle peut cependant avoir des conséquences graves chez la femme enceinte car elle provoque des malformations du fœtus. Elle est également redoutée chez la personne immunodéprimée (en cas de sida notamment), car elle peut...

Plus d'articles