Un test sanguin pour dépister 13 cancers ?

Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Vendredi 22 Août 2014 : 15h03
Mis à jour le Vendredi 22 Août 2014 : 15h44

C’est le nouveau défi que s’est lancé le Centre national du cancer au Japon : mettre au point, d’ici cinq ans, un test sanguin capable de dépister 13 cancers différents, à un stade très précoce.

© getty

Cancer du sein, de l’estomac, de l’œsophage, du poumon, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, du côlon, des ovaires, de la prostate, de la vessie, etc. : pas assez souvent dépistés à des stades précoces, ces cancers et bien d’autres pourraient bénéficier du dépistage sanguin de micro acides ribonucléiques (micro ARN) dont le taux est fortement augmenté en cas de tumeur maligne.

Cinquante huit millions d’euros investis pour cette recherche

Le projet est d’envergure car il s’agit de développer un test sanguin suffisamment sensible et spécifique pour détecter réellement les personnes développant un cancer à un stade précoce, sans en alarmer d’autres avec de faux résultats positifs. Pour cela, le projet Japonais doit s’appuyer sur les données de 65.000 personnes atteintes d’un cancer. L’objectif est de repérer plus tôt qu’actuellement, les cancers responsables de quelque 8,2 millions de morts par an (chiffre avancé par l’OMS pour l’année 2012) tout en limitant les examens de diagnostic, souvent lourds et coûteux, à ceux qui en ont vraiment besoin. Par ailleurs, le Japon espère bien tirer de cet investissement, de vraies retombées industrielles …

PUB

Micro ARN à la hausse

Ce n’est pas un hasard si le sang d’une personne atteinte d’un cancer affiche une forte augmentation de la présence de micro-acides ribonucléiques ou micro ARN : en effet, ces derniers sont impliqués dans de multiples rôles en rapport avec les gènes. Pour autant, plus de 2.500 variétés de micro ARN ont déjà été recensées dans le corps humain : le travail est donc encore long avant de trouver lesquels d’entre eux pourraient servir de marqueurs fiables pour tel ou tel cancer.

Mots-clés : Cancer, Test sanguin, Japon
Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Vendredi 22 Août 2014 : 15h03
Mis à jour le Vendredi 22 Août 2014 : 15h44
Source : Centre national du cancer au Japon.
A lire aussi
Le cancer colorectal et ses prédispositions génétiquesPublié le 22/04/2011 - 08h59

Le programme de dépistage organisé du cancer colorectal est destiné à toutes les personnes âgées de plus de 50 ans. Diagnostiqué tôt, il peut être guéri dans plus de 9 cas sur 10. Cependant, il existe des cas de transmission héréditaire du cancer colorectal qui nécessitent une prise en...

Plus d'articles