Tension haute (hypertension artérielle)

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 18 Février 2013 : 15h05
-A +A

La tension haute ou hypertension artérielle se traduit par une élévation de la pression sanguine dans le réseau artériel.

Cette pression se mesure d'après deux variables : la tension systolique, qui correspond à la pression qui s'établit dans les vaisseaux lorsque le cœur se contracte, et la tension diastolique qui correspond à la pression lors de la période de repos entre deux contractions cardiaques.

On parle d'hypertension lorsqu'il se produit une élévation de l'une de ces valeurs ou encore des deux à la fois.

Tension haute (hypertension artérielle) : Comprendre

Une tension artérielle normale se situe à environ 120 mm Hg (millimètres de mercure) pour la tension systolique et à 80 mm Hg pour la tension diastolique (120/80).

A partir de 140/90 mm Hg, la tension est trop élevée.

Pour que l'on puisse poser un diagnostic d'hypertension artérielle, l'élévation anormale de la tension doit être notée à environ trois reprises, à quelques semaines ou quelques mois d'intervalle.

Il est à noter que, en général, aucun symptôme n'accompagne l'hypertension artérielle. Toutefois, des maux de têtes localisés au niveau de la nuque et se manifestant très tôt le matin peuvent parfois être les signes indicateurs d'une hypertension.

L'hypertension se divise en deux catégories :

  • l'hypertension essentielle ou primaire, qui n'a généralement pas de cause clairement identifiée (85 % des cas) ;
  • l'hypertension secondaire, dont la cause est habituellement bien définie.

Tension haute (hypertension artérielle) : Causes

Hypertension essentielle ou primaire

  • Facteurs héréditaires souvent présents, auxquels s'ajoutent des facteurs aggravants, tels que le stress et l'obésité. De ce fait, le stress entraîne une surproduction d'adrénaline qui provoque une contraction des vaisseaux sanguins, ce qui augmente encore la pression artérielle.
  • Quant à l'obésité, elle augmente souvent la tension artérielle, mais on en ignore encore le mécanisme exact.

Hypertension secondaire

  • atteinte rénale (blocage d'une artère rénale ou toute autre maladie rénale) ;
  • atteinte endocrinienne (glande surrénale, thyroïde) ;
  • prise de certains médicaments (anti-inflammatoires, décongestifs).

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 18 Février 2013 : 15h05
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
A lire aussi
Hypertension : quels sont les signes ? Publié le 11/05/2012 - 09h57

L’hypertension artérielle, ou pression sanguine anormalement élevée en permanence, ne se manifeste le plus souvent par aucun symptôme.C’est ainsi que nombre de personnes ignorent qu’ils présentent ce facteur de risque cardiovasculaire… On peut cependant repérer certains signes...

Hypertension, testez vos connaissances Publié le 11/01/2010 - 00h00

Il n'est pas souhaitable d'avoir une tension artérielle en permanence trop élevée et donc d'être concerné par l'hypertension. Cette affection fréquente atteint de nombreuses personnes de plus de 65 ans, mais tend aussi à toucher des sujets de plus en plus jeunes. Et vous, que savez-vous de...

De l’importance de bien traiter son hypertension artérielle Publié le 28/05/2013 - 12h49

Pendant de longues années, l’hypertension artérielle est comme le diabète : c’est une maladie silencieuse, sans symptôme. On ne la découvre que si on se fait mesurer la tension artérielle par son médecin, son pharmacien, ou un ami qui dispose d’un auto-tensiomètre. Pourtant, s’il...

Plus d'articles