Bilan biologique d'une hypertension artérielle

Publié par Dr Catherine Feldman, psychothérapeute le Vendredi 01 Juin 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 11 Mai 2012 : 10h33
-A +A
Hypertension

Pourquoi un bilan biologique d'une hypertension artérielle ?

Un bilan biologique d'une hypertension artérielle (HTA) comporte différents objectifs.

  • Certains examens biologiques spécifiques contribuent à rechercher la cause de l'hypertension artérielle. Ces dosages ne sont pas de pratique quotidienne car la majorité des hypertensions artérielles sont dites essentielles, c'est-à-dire sans cause particulière.
  • D'autres examens recherchent les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires associés à l'hypertension artérielle. La prise en compte de ces facteurs est en effet importante pour orienter la prise en charge médicale du patient et pour fixer les objectifs thérapeutiques.
  • Certains examens biologiques contribuent aussi à évaluer le retentissement de l'hypertension artérielle, notamment sur la fonction du rein.

Les examens biologiques d'une HTA ne sont qu'une partie du bilan d'une hypertension.

Un bilan biologique d'une hypertension artérielle (HTA) comporte différents objectifs

Examens biologiques spécifiques contribuant à rechercher la cause de l'hypertension artérielle.

Recherche d'une anomalie des mécanismes de régulation de la pression artérielle :

  • Aldostérone plasmatique et urinaire : l'aldostérone est une des principales composantes du système de régulation de la pression artérielle. Une augmentation de la concentration d'aldostérone plasmatique ou hyperaldostéronisme peut expliquer une hypertension artérielle dite " secondaire ", c'est-à-dire liée à une affection médicale du rein ou des surrénales et qui doit être traitée pour son propre compte.
  • Activité rénine plasmatique : la mesure de l'activité rénine plasmatique renseigne sur l'un des principaux systèmes de régulation de la pression artérielle : le système "rénine-angiotensine". Une augmentation ou une diminution de l'activité rénine plasmatique peut expliquer une hypertension artérielle dite "secondaire" c'est-à-dire liée à une affection médicale des surrénales ou du rein qui doit être traitée pour son propre compte.
  • Recherche d'un phéochromocytome : les dosages suivants permettent de dépister cette tumeur qui sécrète des catécholamines et qui peut être responsable d'une hypertension artérielle. Les dosages sont ensuite également utilisés pour la surveillance du phéochromocytome en cours de traitement.
  • VMA urinaire

Examens évaluant les autres facteurs de risque de maladies cardiovasculaires

  • Bilan lipidique : une anomalie du profil des lipides dans le sang, notamment une augmentation du cholestérol total aux dépens de sa fraction HDL, constitue un autre facteur de risque de maladie cardiovasculaire.
  • Glycémie : une augmentation prolongée de la glycémie, taux de sucre dans le sang, signe l'existence d'un diabète, autre facteur de risque de maladie cardiovasculaire.

Il existe d'autres facteurs de risque comme le tabagisme, la sédentarité ou l'obésité qui ne sont pas " mesurables " par des paramètres biologiques.

Examens évaluant la fonction du rein (bilan de la fonction rénale)

L'hypertension artérielle peut être secondaire à une affection du rein et, à l'inverse, même si le rein est indemne initialement, une hypertension artérielle prolongée peut avoir un retentissement sur le fonctionnement du rein.

C'est la raison pour laquelle, un " bilan rénal " comportant au minimum les trois examens cités ci-dessous est systématiquement demandé initialement en cas de diagnostic d'hypertension puis au cours de la surveillance annuelle de l'hypertension artérielle.

  • Créatinine : son dosage dans le sang et/ou dans les urines est le marqueur actuellement le plus utilisé pour évaluer la fonction rénale.
  • Protéinurie : la recherche et le dosage de protéine dans les urines renseignent sur le fonctionnement du rein.
  • Ionogramme sanguin : l'étude de l'ionogramme sanguin renseigne sur l'équilibre entre les différents ions dans le plasma, équilibre qui peut être perturbé, en cas d'insuffisance rénale.

Guide: 

Publié par Dr Catherine Feldman, psychothérapeute le Vendredi 01 Juin 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 11 Mai 2012 : 10h33
A lire aussi
Hypertension artérielle : mécanismes et causes Publié le 05/06/2001 - 00h00

L'augmentation de la pression artérielle est un problème extrêmement répandu dans notre société occidentale, si bien que l'on considère presque comme normal "d'avoir de la tension" à partir d'un certain âge. Cela n'est jamais normal. Les conséquences sur le système cardio-vasculaire sont...

Diabète : mon programme de suivi Publié le 23/11/2009 - 00h00

Tout diabète nécessite une prise en charge reposant principalement sur des règles d'hygiène, notamment alimentaires. Avec ou sans traitement médicamenteux, le suivi est essentiel. Quelles sont les bases de ce suivi du diabète et quels sont les objectifs ?

Plus d'articles