Les stades d'éveil de bébé

Publié par Psychonet Production le Mercredi 24 Décembre 2003 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 20 Août 2015 : 11h28
-A +A
Chaque jour, votre bébé vous étonne. Il apprend, découvre, fait de nouveaux gestes, vous communique ses émotions. Envie de continuer à tout mettre en oeuvre pour son épanouissement ? Quelques pistes pour lui permettre de s'éveiller dans les meilleures conditions possibles...

Les points de repère

Le développement psychomoteur de l'enfant a été étudié et codifié par des normes de développement. Ainsi, à 2 mois, bébé sourit quand on lui parle. A 8 mois, il est effrayé par les visages inconnus, à 18 mois, il fait des phrases de 2 à 3 mots... Mais il ne faut pas oublier qu'il s'agit de normes idéales, servant uniquement de points de repère. Chaque enfant est différent et possède son propre rythme. Il pourra donc être en retard sur certains points, et en avance sur d'autres. Les consultations pédiatriques, effectuées à l'occasion de maladies infantiles ou de vaccinations, sont en pratique suffisamment rapprochées pour éviter aux parents toute angoisse inutile. Le carnet de santé, pour sa part, est un outil efficace pour assurer un bon suivi du développement du bébé.

L'apprentissage de la communication

Au cours des premiers mois de sa vie, le bébé va réagir aux bruits, aux voix et en particulier à celle de sa mère ou de la personne qui s'occupe le plus de lui. Il va très vite tenter de communiquer lui aussi. Dès la naissance, il sait crier et pleurer, mais par la suite (dès le 4e mois) il va se mettre à gazouiller, puis à prononcer ses premières syllabes de type ba-ba-ba (7e-9e mois). Il faudra attendre jusqu'à 3 ans pour découvrir ses premières vraies phrases construites, mais il faut commencer très tôt à lui parler et répondre à ses babillages par des mots simples et bien articulés.

Pour l'initier, vous pourrez commenter les faits et gestes de la vie à la maison (cuisine, ménage, visiteurs..). Le bébé se montre également très friand de chansons et d'histoires. Cet apprentissage de la communication orale sera capital pour lui apprendre, non seulement à bien s'exprimer, mais aussi à acquérir plus facilement la lecture et l'écriture.

Guide: 

Publié par Psychonet Production le Mercredi 24 Décembre 2003 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 20 Août 2015 : 11h28
A lire aussi
Et si un bilan psychologique était utile à votre enfant ? Publié le 25/03/2008 - 00h00

Dans une classe d'âge donnée, 5 à 10 % des enfants rencontrent des difficultés d'apprentissage. Ces troubles toucheraient plus souvent les garçons que les filles. Hervé Glasel, neuropsychologue spécialisé dans le développement de l'enfant et de l'adolescent, nous répond.

Plus d'articles