Pouls rapide, tachycardie

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 18 Février 2013 : 15h20
-A +A

Pouls rapide, tachycardie : Comprendre

Un cœur normal, au repos, bat entre 60 et 80 fois par minute. Lorsque le pouls dépasse 100 battements par minute, on appelle ce phénomène "tachycardie".

Cette accélération du rythme cardiaque est normale ou pathologique, selon le cas.

La personne qui fait de la tachycardie peut ne pas s'en apercevoir ou, au contraire, sentir son cœur battre fortement à l'intérieur de son thorax (ce sont des palpitations).

Il est important de savoir qu'un pouls rapide ne veut pas automatiquement dire qu'on a une pression artérielle élevée.

En cas d'anémie ou de crise cardiaque, par exemple, le cœur bat plus vite pour compenser une baisse de pression afin de la ramener à la normale.

Pouls rapide, tachycardie : Causes

  • Pratique d'exercices physiques.

    Il est normal que le pouls s'accélère proportionnellement à l'intensité de l'activité physique pratiquée.

    Il revient progressivement à la normale une fois l'activité terminée.

  • Sédentarité.

    Au moindre effort, le cœur d'une personne inactive doit battre plus vite pour répondre à une consommation accrue d'oxygène, ce qui se traduit par un essoufflement désagréable.

  • Consommation de thé, de café, de cola ou de chocolat.

    Tous les produits qui contiennent des dérivés de la caféine ont la propriété d'accélérer la fréquence cardiaque.

  • ##15528/Stress/## physiologique (maladie grave, blessure, chirurgie) ou psychologique (problèmes familiaux ou financiers, changement d'emploi) et nervosité.
  • Cigarette et autres produits du tabac.

    Leur action est double.

    D'une part, ils forcent le cœur à battre plus rapidement et, donc, à utiliser plus d'oxygène, d'autre part, ils diminuent la quantité d'oxygène transportée jusqu'au cœur par le sang.

  • Certains médicaments, tels que les décongestifs et les bronchodilatateurs, comme le salbutamol (Ventoline) ou la théophylline, utilisés dans le traitement de l'asthme ou d'autres affections bronchiques.
  • Alcool et drogues, tels que les stimulants et les dérivés de l'amphétamine (substance qui excite le système nerveux central).
  • Syndrome de Wolff-Parkinson-White.

    Il s'agit d'une anomalie congénitale du circuit électrique du cœur (comme si le système électrique était mal branché).

    Peu fréquente et en général bénigne, elle peut être découverte chez un adolescent ou un jeune adulte qui se plaint de faiblesse subite, de syncope durant des activités physiques intenses et de crises de tachycardie.

  • Tachycardie paroxystique.

    Elle peut être auriculaire ou ventriculaire, selon que ce sont les oreillettes ou les ventricules qui accélèrent le rythme cardiaque.

    Si elle est auriculaire, les battements seront de 95 à 150 à la minute.

    Si elle est ventriculaire, ils seront de 160 à 190.

    Cette anomalie du circuit électrique du cœur se rencontre le plus souvent chez les jeunes à cause d'une hypersensibilité émotive et elle se traduit par l'apparition soudaine d'un pouls très rapide (de 160 à 190 par minute) et régulier, pouvant durer de quelques minutes à quelques heures et revenant à la normale tout aussi soudainement.

    La tachycardie paroxystique peut être déclenchée par un effort anodin (comme se pencher pour lacer ses chaussures), par un choc (être témoin d'un accident) ou sans aucune raison.

  • Fibrillation auriculaire.

    Ce trouble du rythme cardiaque se manifeste par un pouls irrégulier, le plus souvent rapide à cause de contractions désordonnées des oreillettes.

    Il peut entraîner une embolie cérébrale (AVC) ou une embolie pulmonaire (blocage brusque d'un vaisseau par un caillot de sang).

    La fibrillation auriculaire survient généralement à cause d'un problème cardiaque, mais elle peut aussi être due à un dysfonctionnement de la glande thyroïde, à des problèmes pulmonaires ou à un excès d'alcool.

    Elle est plus fréquente chez les personnes âgées.

  • Tachycardie ventriculaire.

    Cette accélération très grave du rythme cardiaque

    (de 140 à 220 battements par minute) apparaît souvent au moment d'un infarctus en raison d'un court-circuit dans un ventricule (cavité inférieure du cœur) lésé.

    La tachycardie ventriculaire peut aussi se manifester chez des sujets souffrant de diverses maladies du cœur et d'insuffisance cardiaque.

  • Anémie.

    Une baisse assez marquée de la quantité de globules rouges dans le sang entraîne un pouls rapide du fait du manque de transporteurs d'oxygène.

  • Troubles respiratoires, tels que l'asthme, la pneumonie, la bronchite ou l'emphysème chronique (dilatation des alvéoles pulmonaires).

    Ces affections perturbent les échanges d'oxygène dans les alvéoles des poumons.

    Par conséquent, le cœur bat plus vite pour essayer de pallier le déficit en oxygène.

  • Glande thyroïde trop active (##15292/hyperthyroïdie/##) ou, plus rarement, d'autres problèmes endocriniens.

    Une trop grande sécrétion d'hormones thyroïdiennes augmente le métabolisme, tout comme un thermostat programmé à une température élevée fera consommer plus d'énergie.

    Il en résulte diverses formes de tachycardie.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 18 Février 2013 : 15h20
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Avez-vous du cœur ? Publié le 06/05/2011 - 10h15

Avez-vous une bonne idée de la façon dont fonctionne le cœur, ce muscle qui propulse le sang dans tout l’organisme en se contractant régulièrement ? Quel est le rôle des oreillettes, des ventricules, du nœud sinusal ? Qu’est-ce qu’une fibrillation ou encore une extrasystole ?...

La tachycardie ventriculaire en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h57

Le cœur est un muscle qui se contracte selon un rythme régulier pendant toute la durée de notre vie. Chaque battement est stimulé par un signal électrique généré par le système de conduction du cœur. Un cœur normal bat 60 à 100 fois par minute. Parfois, suite à un problème au niveau du...

La fibrillation auriculaire expliquée en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h57

Le cœur est un muscle qui se contracte selon un rythme régulier pendant toute la durée de notre vie. Chaque battement est stimulé par un signal électrique généré par le système de conduction du cœur. Un cœur normal bat 60 à 100 fois par minute. Parfois, suite à un problème au niveau du...

Plus d'articles