La personnalité schizotypique, une personnalité pathologique...

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 19 Mai 2008 : 02h00
-A +A
La personnalité schizotypique est une des personnalités pathologiques qui fait partie du groupe des personnalités « psychotiques » représenté par les personnalités paranoïaques, les personnalités schizoïdes. Ce type de personnalité concerne environ 3 % de la population générale.

Exemple d'une personnalité schizotypique

Alain pense qu'il a par moment des pouvoirs magiques de télépathie. Il est alors persuadé de pouvoir quasiment lire dans les pensées des personnes de son entourage. Il croit d'ailleurs que chacun d'entre nous possède un pouvoir qu'il doit découvrir pour se réaliser. Aussi, quand il rencontre quelqu'un, il tente de découvrir quel est ce pouvoir. Il ressent d'ailleurs parfois une impression intérieure bizarre, qui, d'après lui, témoigne qu'il est en position de télépathie. Mais il se méfie des autres et ne parle guère de ses croyances étranges. Il pense qu'on se moquera de lui, les autres ne sachant pas tout ce qu'il sait lui. Il a même peur des autres quand il pense qu'autrefois, on brûlait les sorcières, car il se sent plutôt du côté de ces sorcières qui, d'après lui, avaient des pouvoirs qu'elles acceptaient.Il est donc assez froid avec les gens, et n'a pas d'amis proches, ni de petite copine alors qu'il a 21 ans. Il est d'ailleurs très mal à l'aise en groupe, très introverti, car il ne se sent pas comme les autres. Quand il pense avoir découvert le pouvoir d'une autre personne, il peut se comporter de manière un peu envahissante, croyant trouver enfin quelqu'un qui le comprendra, alors que la personne concernée ne comprend généralement pas ce qui se passe.Pour autant, Alain n'est pas complètement inadapté à la société, puisqu'il est étudiant en art et que ses études se poursuivent correctement.

La personnalité d'Alain a été déterminée comme schizotypique par un psychiatre. Dans la classification du DSM4, classification des troubles mentaux, pour parler de personnalité schizotypique, on doit retrouver au moins 5 des 9 caractères suivants :- Des croyances erronées selon lesquelles les événements, les personnes, ou même les objets ont une signification particulière et inhabituelle. On parle d'idées de références étranges.- Des croyances bizarres ou pensées magiques (voyance, télépathie). Ces croyances sont sans rapport avec la norme culturelle (il existe en effet des croyances culturelles qui n'ont rien d'étrange dans une population donnée). - La présence de perceptions corporelles inhabituelles.- Une pensée et un langage bizarre (plutôt vague, par métaphores, alambiqué).- Une méfiance et une impression d'être persécuté.- Une inadéquation ou une pauvreté des affects.- Un aspect ou un comportement bizarres, excentriques.- L'absence d'amis proches (en dehors du cercle familial).- Une anxiété importante en situation sociale. Cette anxiété ne diminue pas, même si le sujet est familiarisé avec la situation. Cette anxiété est due à une crainte d'être persécuté, plutôt qu'à un manque de confiance en soi.

Alain souffre d'une personnalité schizotypique. Cette personnalité a un lien avec la schizophrénie dans le sens où elle concerne assez souvent des personnes qui, parmi leurs parents ou grands-parents, trouvent des cas de schizophrénie. D'autre part, quelqu'un à la personnalité schizotypique a un risque plus important que la moyenne de la population d'aller vers la schizophrénie, même si c'est loin d'être toujours le cas. Certains psychiatres considèrent d'ailleurs ce trouble de la personnalité comme une schizophrénie a minima.

Guide: 

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 19 Mai 2008 : 02h00
A lire aussi
Sommes-nous si différents des personnes schizophrènes ? Publié le 02/03/2009 - 00h00

La schizophrénie est une maladie mentale qui fait peur par son étrangeté. Les personnes atteintes de schizophrénie semblent très différentes de celles qui se sentent bien dans leur peau, et de ce fait, très difficiles à comprendre. Pourtant, entre le malade atteint de schizophrénie et une...

Schizophrénie Publié le 06/09/2001 - 00h00

La schizophrénie est une maladie du cerveau. Ce n'est pas une maladie de l'âme, ni un manque de volonté, ni une double personnalité (maladie très rare à laquelle on a longtemps et faussement associé la schizophrénie), mais bien un "défaut" de certains circuits neuronaux du cerveau.

Plus d'articles