Nouveau succès de la thérapie cellulaire pour le traitement des grands brûlés

Publié par Hopital.fr le Lundi 30 Novembre 2009 : 01h00
-A +A
Les chercheurs francais de l'I-STEM ont réussi à recréer pour la première fois un épiderme humain à partir de cellules souches embryonnaires, succès qui représente un espoir pour le traitement des grands brûlés. Les travaux de cette équipe sont notamment financés par l'Association francaise contre les myopathies (AFM), grâce aux dons du Téléthon.

Thérapie cellulaire : un espoir pour le traitement des grands brûlés

La thérapie cellulaire est déjà utilisée depuis plus de 20 ans pour le traitement des grands brûlés : des cellules souches de peau prélevées chez le patient sont mises en culture, ce qui permet d'obtenir au bout de trois semaines une surface d'épiderme suffisante pour recouvrir les zones lésées. Cette nouvelle peau est ensuite greffée au patient. L'inconvénient de cette technique est le temps nécessaire à la production de peau, pendant lequel le patient est laissé sans protection et court le risque de souffrir d'infection ou de déshydratation.

Les chercheurs de l'I-STEM ont eu l'idée d'utiliser des cellules souches embryonnaires, car ces dernières ont une capacité d'expansion illimitée et peuvent se différencier rapidement vers tous les types de cellules humaines. Ils ont ainsi réussi à obtenir in vitro un épiderme adulte complet et fonctionnel.

Les perspectives ouvertes par cette réussite sont importantes, et le passage à la recherche clinique devrait prendre environ deux ans. Les chercheurs de l'I-STEM souhaitent proposer ces cellules toutes prêtes pour produire rapidement des cellules de l'épiderme pour le traitement des grands brûlés. Cette innovation pourra également être utilisée pour d'autres pathologies de la peau, comme les ulcérations, complication fréquente du diabète.

L'I-STEM est un institut de recherche co-fondé par l'Inserm, l'université d'Évry et l'Association française de lutte contre les myopathies, en particulier grâce aux dons du Téléthon. Cette réussite représente une nouvelle victoire pour le Téléthon après le récent succès de la thérapie génique réalisée par l'équipe de l'hôpital Saint-Vincent de Paul (Paris) de l'Inserm et de l'Université Paris Descartes contre la progression d'une maladie génétique rare, l'adrénoleucodystrophie.

Le Téléthon aura lieu les 4 et 5 décembre prochains. Il est possible de faire un don par internet dès à présent, ou, pendant le week-end du Téléthon, par téléphone au 36 37 (0,15 euro/min), par chèque, ou sur les stands d'animation.

Publié par Hopital.fr le Lundi 30 Novembre 2009 : 01h00
A lire aussi
Succès de la thérapie génique contre une maladie rare Publié le 13/11/2009 - 00h00

Des chercheurs francais de l'hôpital Saint-Vincent de Paul (Paris) et de l'Inserm ont réussi à bloquer chez deux garcons la progression d'une maladie génétique rare, l'adrénoleucodystrophie, en utilisant la thérapie génique. Leurs travaux étaient notamment soutenus par l'Association...

Parkinson : l'espoir des cellules souches Publié le 24/04/2002 - 00h00

La maladie de Parkinson atteint les cellules nerveuses impliquées dans le contrôle des mouvements et entraîne donc des désordres moteurs. La greffe de cellules souches ouvre une nouvelle voie de traitement pour ces malades. Prélevées sur Parkinsonien, mises en culture, puis réimplantées dans...

Plus d'articles