Maux de ventre : est-ce une diverticulite ?

Publié par Thomas Coucq, journaliste santé le Lundi 05 Mai 2014 : 10h08
Mis à jour le Vendredi 18 Décembre 2015 : 14h52

La diverticulose est une conséquence du vieillissement du côlon particulièrement fréquente dans nos pays.

Méconnue, elle peut pourtant donner lieu à une diverticulite, une complication aux conséquences parfois graves.

Quels signes peuvent évoquer une diverticulite ?

Diverticulose : quand l’intestin se ride

Et si notre peau n’était pas la seule à se rider face aux assauts du temps qui passent ? Nos intestins vieillissent également. Avec les années, de petites poches, les diverticules, peuvent en effet se former sur la paroi du côlon, comme autant de petites rides. C’est ce qu’on appelle la diverticulose.

Bien qu’elle soit méconnue, la diverticulose est particulièrement fréquente, en particulier dans les pays industrialisés. Une alimentation pauvre en fibres dans nos pays a en effet progressivement favorisé son apparition dans la population.

Après 50 ans, une personne sur trois est concernée par une diverticulose.

Et cette proportion augmente avec l’âge ! Elle touche en effet 50 % des plus de 70 ans et 66 % des plus de 85 ans.

Diverticulite, complication de la diverticulose

La diverticulose est bénigne et asymptomatique (elle ne présente aucun symptôme). Elle est d’ailleurs le plus souvent détectée par hasard à l’occasion d’un examen réalisée pour d’autres raisons, une coloscopie par exemple.

Mais les diverticules peuvent également s’infecter ; c’est la diverticulite !

30 % des personnes souffrant de diverticulose présenteront un jour une telle complication.

En cas de diverticulite, l’infection est généralement localisée à la paroi du gros intestin mais elle peut également atteindre le péritoine, la membrane qui tapisse l’abdomen, et donc provoquer une péritonite. Il s’agit dans ce dernier cas d’une urgence chirurgicale.

Les symptômes de la diverticulite

La diverticulite se manifeste généralement par des douleurs abdominales dans le bas du ventre à gauche, un peu comme pour une appendicite mais de l’autre côté de l’abdomen. Les douleurs évoluent généralement crescendo et peuvent s’accompagner d’un peu de fièvre, de nausées ou d’une perturbation du transit intestinal.

Publié par Thomas Coucq, journaliste santé le Lundi 05 Mai 2014 : 10h08
Mis à jour le Vendredi 18 Décembre 2015 : 14h52
Source : Merci au Dr Frédéric Flamme, gastro-entérologue au CHU Ambroise Paré à Mons.
Sources : Bourreille A., Montravers P., Boyer J., Schmit J-L., Teillet L., Loiseau D. Complications de la diverticulose colique : Recommandations. Gastro-entérologie Clinique et Biologique. 2007 ; 31 : 3S21-3S26.
A lire aussi
DiverticulitePublié le 06/09/2001 - 00h00

La diverticulite est une inflammation des diverticules.Petites poches semblables à des grains de raisin, les diverticules sont des hernies qui se développent le long de la paroi externe du côlon.On les retrouve surtout sur la dernière partie de l'intestin, qui s'appelle le sigmoïde, près du...

La sigmoidïte aiguë diverticulaire : une maladie paradoxalePublié le 11/09/2000 - 00h00

Souvent mal connue, la sigmoïdite aiguë diverticulaire est une complication rare mais sérieuse d'une situation presque physiologique : la diverticulose. Par ailleurs, même si la chirurgie est souvent au rendez-vous, l'alimentation a également un rôle à jouer avant, pendant et après.

Selles noires ou rougesPublié le 31/05/2001 - 00h00

Un changement de couleur des selles qui va du rouge clair au noir (méléna) résulte généralement d'une perte de sang au niveau gastro-intestinal.Plus le saignement est haut (par exemple l'estomac),plus il est noir. On parle alors de méléna. Plus le saignement est bas, par exemple le côlon...

Plus d'articles