Réponse à vos questions de forums : faut-il se faire opérer d'une sigmoïdite ?

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 02 Avril 2007 : 02h00
Mis à jour le Lundi 10 Octobre 2016 : 11h43
La sigmoïdite est au hit-parade de vos forums. Une question revient sans arrêt : quand faut-il se faire opérer et comment cela se passe-t-il après ? Vos réponses sont une mine de renseignements.

La sigmoïdite est une inflammation chronique du côlon gauche due à la présence de diverticules sur l'intestin.

Elle provoque des douleurs du ventre à gauche qui peuvent être très pénibles. Surtout, ces poches, qui font hernie à travers la paroi colique, peuvent soit saigner, soit s'infecter ou encore se perforer ou être responsables d'une occlusion intestinale. Il s'agit alors de complications aiguës et la question d'une opération se pose. Mais les chirurgiens évitent au maximum de faire cette opération à chaud, pendant la crise, car les complications et les séquelles sont plus fréquentes. Le traitement de la crise débute à l'hôpital par des antibiotiques et par la mise au repos de l'intestin, la diète étant permise grâce à une alimentation par perfusion intraveineuse. La phase aiguë passée, le traitement continue au domicile par un régime sans résidu, c'est-à-dire sans fibre. La question d'une intervention à froid est alors posée.

Isabelle : J'ai 35 ans et je viens de passer une semaine assez difficile mais quand je lis vos commentaires sur votre opération, j'ai l'impression que je n'ai pas fini d'être stressée. Il y a 2 ans j'ai eu mal du côté gauche et j'ai passé une fibroscopie et une coloscopie. On m'a dit que j'avais des diverticules mais qu'avec les médicaments, ça irait mieux. Vendredi dernier j'ai eu à nouveau de grosses douleurs du même côté et j'avais de la fièvre. Mon médecin traitant m'a fait faire une analyse de sang, j'ai eu des antibiotiques et je devais surveiller la fièvre. Depuis j'ai passé un scanner et j'ai eu une canule. Il a détecté une sigmoïdite diverticulaire non compliquée. J'ai pris rendez-vous avec le gastro qui compte tenu de mon âge m'envoie chez un autre médecin (un chirurgien) pour qu'on parle ensemble d'une opération éventuelle sous colioscopie ? D'après ce que j'ai compris si je ne fais rien cela risque d'être plus grave la prochaine fois et il m'a dit que parfois on peut avoir un anus artificiel !!! J'ai rendez-vous le 20 avril et j'ai assez peur de tout ce qu'on vient de me dire en une semaine. Votre opération ainsi que les suites de celle-ci ont l'air d'être difficiles. N'ayant pour l'instant jamais eu de maladie grave j'ai cherché sur Internet ce que signifiait tous les termes dont on m'a parlés et je suis tombé sur vos commentaires avant et après opérations. J'espère que cela va mieux pour vous et que votre moral remonte. Votre réponse et votre soutien m'aideraient beaucoup.

Dr Philippe Presles : Isabelle, votre cas est typique. Grâce au scanner on a pu vous diagnostiquer un abcès sur une diverticulite et on vous a soignée notamment avec des antibiotiques. Le risque si vous ne vous faîtes pas opérer est celui d'une récidive avec une complication qui pourrait entraîner une chirurgie lourde avec un éventuel anus artificiel. Notez bien que dans la plupart des cas, cet anus est provisoire et qu'il est enlevé lors d'une deuxième intervention. Le mieux est donc de se faire opérer à froid, quand tout va mieux. Je passe la parole à Corinne.

Corinne : J'ai été opérée en septembre 2004, j'avais 36 ans, mais une candidate plus jeune (25 ans apparemment) devait être également opérée. Depuis mon opération, j'ai connu 2 autres personnes jeunes (la quarantaine) qui se sont fait opérer, l'une avait eu des crises rapprochées (comme moi), et l'autre traînait ce souci et suivait son régime sans résidu depuis longtemps. L'issue c'est tout de même l'opération, à froid de préférence. Malgré mon jeune âge, la convalescence et la reprise d'un régime normal ont été assez longues. J'avais été mise au régime sans résidu pendant plusieurs mois, j'avais de plus en plus mal, je saignais lorsque j'allais à la selle. Après l'opération, j'ai eu quelques soucis d'incontinence du colon, mais cela s'arrange avec le temps, et parce que l'on reprend une alimentation normale qui va sans doute remuscler le colon. C'est un peu douloureux, certes, mais on s'en remet très bien. Aujourd'hui, je peux tout manger, couscous et fruits frais compris ! Mais je fais attention de ne pas être constipée, et un peu plus à ma ligne, ce qui n'est pas sans déplaire à mon mari ! Alors courage, et ne vous laissez pas paralyser par la peur de l'opération. Les chirurgiens font des choses formidables de nos jours.

Dr Philippe Presles : Corinne souligne bien que l'on opère de préférence les personnes les plus jeunes, mais cela dépend des cas bien entendu. Isabelle parlait de coelioscopie. Passons la parole à Nosiam.

Nosiam : J'ai été opérée du colon sigmoïde en février 2004 à la suite de 5 crises de sigmoïdite très douloureuses et invalidantes. On m'a opérée sous coelioscopie avec en plus tous les risques que comporte ce type d'intervention mais tout s'est bien passé grâce à ce type d'intervention (moins de douleurs et convalescence plus courte). Ce sont les AINS qui m'ont détérioré à grande vitesse le colon. Mis à part quelques ennuis de gaz très fréquents et désordre intestinal, je souffre aussi d'incontinence urinaire à l'effort, ce qui est très gênant à vivre au quotidien, mais à part cela je vis normalement et n'ai plus la hantise de la péritonite qui est le risque majeur de ce type d'affection. Je vous souhaite d'avoir à faire avec un chirurgien qui maîtrise bien la coelioscopie car c'est beaucoup moins traumatisant surtout quand on est jeune et limite ainsi les risques d'adhérences à la longue, sans compter les éventuelles éventrations mais je pense que vous avez été prévenu de tous ces inconvénients, c'est obligatoire maintenant.

Dr Philippe Presles : la coelioscopie, quand elle est possible, est en effet une technique très performante qui permet une récupération plus rapide. Quid de ce fameux régime sans résidu ? Evelyne nous le donne.

Evelyne : Le chirurgien m'a donné une liste concernant la nourriture à respecter au moins 8 jours avant l'opération.

Les aliments interdits sont : crudités, légumes verts, laitages, fruits crus, jus de fruits, pain, beurre, matières grasses cuites.

Les aliments autorisés sont : viandes et poissons maigres, grillés ou bouillis, jambon maigre, oeufs, foie.

Les pâtes, riz, semoule, tapioca.

Fromages à pâte cuite (gruyère, comté, edam, cantal).

Biscottes.

Margarine, crème fraîche, beurre allégé.

Gâteau de Savoie, biscuits secs, génoises, madeleines, Quatre-quarts. Chocolat noir.

Toutes les boissons sauf jus de fruits (eaux plates, vin en petite quantité et sirop).

Dr Philippe Presles : Ce régime n'est pas idéal pour la santé à long terme et pour la taille ! C'est pour cela que Corinne nous parlait de sa ligne après l'opération. En pratique, retenons qu'en prévention, il est conseillé de manger le plus possible de fruits et de légumes pour bien faire travailler le côlon et limiter la formation de diverticules. Si ceux-ci se forment malgré tout, le régime sans résidu permettra de passer le cap d'une phase aiguë pour trouver un meilleur moment pour opérer.

Pour en savoir plus, vous pouvez soit lire la fiche "Diverticulite" sur E-santé, et aussi : "La sigmoidïte aiguë diverticulaire : une maladie paradoxale".

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 02 Avril 2007 : 02h00
Mis à jour le Lundi 10 Octobre 2016 : 11h43
Source : Forums E-santé
A lire aussi
La sigmoidïte aiguë diverticulaire : une maladie paradoxalePublié le 11/09/2000 - 00h00

Souvent mal connue, la sigmoïdite aiguë diverticulaire est une complication rare mais sérieuse d'une situation presque physiologique : la diverticulose. Par ailleurs, même si la chirurgie est souvent au rendez-vous, l'alimentation a également un rôle à jouer avant, pendant et après.

Algodystrophie : réponse à vos forumsPublié le 23/04/2007 - 00h00

L'algodystrophie est une séquelle douloureuse d'un traumatisme qui touche un ou plusieurs membres et se caractérise par une déminéralisation des os, une raideur, de très importantes douleurs et des oedèmes. Elle survient parfois sans cause apparente. Vos forums témoignent des difficultés,...

Plus d'articles