L’hôpital propose des services de conciergerie (pressing, coiffure…)

Publié par Hopital.fr le Mardi 28 Avril 2015 : 14h49
Mis à jour le Mardi 28 Avril 2015 : 14h49

Adresser ses vêtements au teinturier, se faire déposer des journaux et des magazines, faire venir un coiffeur… Ces services commencent à investir les hôpitaux. En tout cas les établissements franciliens. Eléments d’explication.

Et de cinq. Une poignée d’établissements d’Ile-de-France – Sèvres, Saint-Cloud, le CH de Versailles l’hôpital Antoine-Béclère de l’AP-HP et, depuis janvier, l’hôpital de Créteil – ont franchi le cap et proposent désormais – pour le plus grand confort des patients et de leurs proches – des services de conciergerie.

25 services de conciergerie disponibles dans certains hôpitaux

Ces services sont proposés par une start-up fondée en 2013 par deux anciens consultants à partir de leur expérience d’hospitalisation : « Happytal permet aux patients de garder un lien avec l’extérieur, de continuer à prendre soin d’eux et à se faire plaisir », note un des fondateurs, Pierre Lassarat.

Concrètement, les concierges répondent 7j/7 de 10 heures à 19 heures aux demandes – adressées via trois points de contact, une plateforme téléphonique, le site Internet ou encore un comptoir-.

Près de 25 services sont disponibles.

PUB

Lieu de soins, lieux de vie

Confort pour les patients, bénéfice pour les établissements qui gagnent en attractivité avec le développement de services hôteliers.

Le personnel hospitalier n’est pas oublié puisqu’il peut se faire livrer des plateaux repas préparés par un traiteur par exemple.

Publié par Hopital.fr le Mardi 28 Avril 2015 : 14h49
Mis à jour le Mardi 28 Avril 2015 : 14h49
Source : Hôpital.fr
A lire aussi
Soins aux riches étrangers : des gains bienvenus pour l’AP-HPPublié le 26/05/2014 - 07h18

Dans une interview donnée au Journal du Dimanche, Martin Hirsch, Directeur général de l’AP-HP, assume l’accueil cette année de 3 000 riches patients étrangers.Un « tourisme médical » qui se développe depuis plusieurs années dans les hôpitaux français.

Art-thérapie : quand la musique soulage les douleursPublié le 01/09/2016 - 15h14

Il y a des rencontres formidables. Celle de Claire Oppert, violoncelliste, et du Dr Jean-Marie Gomas, pionnier en matière de soins palliatifs, en est une. Ensemble, ils ont mis au point le « pansement Schubert » pour améliorer, par l’art-thérapie, la prise en charge de la douleur des...

Maladies rares et enfants : comment organiser les vacances ?Publié le 08/07/2016 - 15h35

Ce n’est pas parce qu’un enfant est atteint d’une maladie rare qu’il ne peut pas partir en vacances. Au contraire, c’est le moyen pour toute la famille de souffler et d’oublier un peu les difficultés du quotidien. Mais pour que les vacances soient réussies, il faut s’y préparer...

Plus d'articles