Don de sang : mode d'emploi !

Publié par Julie Luong, journaliste santé le Dimanche 06 Janvier 2013 : 10h15
Mis à jour le Lundi 06 Janvier 2014 : 11h07

Et si vous donniez votre sang cette année à l'occasion des fêtes ?

Quel généreux cadeau sachant que donner son sang peut sauver des vies.

Y a-t-il assez de dons aujourd’hui ?

Et quelles sont les conditions d’accès pour devenir donneur, peut-être pour la première fois ?

Le don de sang, à quoi ça sert ?

A savoir : aucun traitement ni médicament de synthèse ne peuvent encore se substituer aux produits sanguins.

Voilà pourquoi il est primordial de donner son sang.

Un accouchement difficile, un accident de la route, les suites d’une chimiothérapie : les transfusions sanguines sauvent chaque jour des vies.

Car si aujourd’hui médicaments et thérapies sont toujours plus performants, aucun substitut n’a encore été trouvé au sang humain, liquide vital à la composition extrêmement complexe.

Et si les organismes de collecte comme la Croix-Rouge ou l'établissement français du sang reconnaissent qu’aujourd’hui les besoins en la matière sont un peu moindres, ils constatent que les dons sont en baisse....

Il reste donc important de mobiliser régulièrement de nouveaux donneurs pour pouvoir faire face à l’ensemble des besoins, en particulier durant des périodes où les dons diminuent comme pendant les fêtes de fin d’année ou les grandes vacances.

Il n’y a pas que le sang qu’on puisse donner

Il existe différents types de dons : don de sang total, don de plaquettes ou don de plasma.

Ces dons s’adressent à des patients différents : accidentés de la route, opérés, leucémiques, hémophiles ou grands brûlés...

  • Le don de sang total est la forme de don la plus courante.

    Il permet de prélever en même temps tous les composants du sang : globules rouges, plasma et plaquettes qui sont ensuite séparés.

  • Le don dit « en aphérèse » permet pour sa part de prélever un seul composant sanguin au moyen d’un séparateur de cellules, les autres étant restitués au donneur au fur et à mesure du don.

    Le don en aphérèse offre l’avantage de pouvoir prélever en plus grande quantité un même composant.

    Il est en général proposé aux donneurs déjà expérimentés.

Publié par Julie Luong, journaliste santé le Dimanche 06 Janvier 2013 : 10h15
Mis à jour le Lundi 06 Janvier 2014 : 11h07
Source : Merci à la Croix-Rouge de Belgique
A lire aussi
Don du sang : passage à l'acte régulierPublié le 12/06/2006 - 00h00

La plupart des personnes interrogées se déclarent prêtes à donner leur sang. Mais la moitié seulement passe à l'acte. Et encore, il ne s'agit que d'un acte très ponctuel, car seul 4% font don de leur sang chaque année.

La transfusion sanguine : pensez à donner votre sang !Publié le 16/10/2000 - 00h00

Après l'émotion suscitée par l'affaire du sang contaminé, la transfusion sanguine a été redoutée par de nombreux patients. Et pourtant, elle est indispensable à de nombreux traitements en médecine et en chirurgie. Aujourd'hui, la transfusion sanguine est sûre grâce aux avancées...

Pénurie : les donneurs de sang sont en vacances !Publié le 30/07/2001 - 00h00

C'est en été que la pénurie de sang est la plus marquée, en raison du départ en vacances des donneurs habituels. Afin d'atténuer ce déficit, l'Etablissement Français du sang (EFS) se lance du 27 juillet au 6 août dans une campagne de promotion du don du sang. Un numéro spécial (0 811 88...

Plus d'articles