Diversification alimentaire : à partir de 6 mois

Mise à jour par Isabelle Eustache le 29/05/2015 - 18h42
-A +A

Idéalement, la diversification alimentaire doit débuter après six mois. Dans tous les cas, jamais avant quatre mois, car elle nécessite une maturation psychomotrice, digestive, métabolique et sociale du nourrisson. Voici les bases d'une diversification sans problème.

Quand débuter la diversification ?

Théoriquement, la diversification se déroule entre 6 mois et 3 ans. En effet, de 0 à 6 mois, bébé se nourrit exclusivement de lait. Mais en pratique, dès 5-6 mois on peut commencer à intégrer très progressivement d’autres aliments. Dans tous les cas, jamais avant 4 mois !

Il existe plusieurs raisons pour déconseiller une diversification trop précoce, avant l'âge de quatre mois :

  • l'enfant peut être incapable de digérer et de métaboliser correctement les aliments proposés ;
  • il peut développer une allergie, son système immunitaire étant encore très immature, il ne peut répondre à l'exposition de nombreux allergènes.

La diversification en pratique

La diversification alimentaire, correspondant aux besoins de l'enfant qui grandit, permet également la mise en place progressive des rythmes alimentaires, la découverte des goûts, l'acquisition de comportements sociaux et l'intégration progressive à la vie familiale.

Attention, des aliments inadaptés à l'âge de l'enfant peuvent entraîner des problèmes rénaux et digestifs, l'exposer à une surcharge pondérale ou inversement à des risques de déficits en vitamines et minéraux. De la même façon, un rythme d'introduction trop rapide des différents aliments peut perturber l'apprentissage et aboutir à des refus systématiques, sources de conflits entre parents et enfant lors des repas.

Durant toute la phase de diversification alimentaire, soit jusqu’à l’âge de 3 ans, le lait reste à la base de l’alimentation.

  • Entre 5 et 6 mois

La diversification débute en introduisant quelques cuillères à café de légumes ou de fruits bien mûrs, avant ou après le biberon, ou encore directement dans le biberon. Bébé peut aussi goûter une cuillérée de yaourt. Au fil des semaines, fruits, légumes, pommes de terre, viandes et poissons sont progressivement introduits, mais toujours systématiquement sous forme de purées très liquides.

Attention à n’introduire qu’un aliment à la fois pour faciliter leur acceptation et leur tolérance.

  • Entre 7 et 12 mois

Bébé est passé au lait deuxième âge. Il commence les produits laitiers spécial « bébé » (yaourts, fromages blanc) et peut déguster un peu de fromage. Les fruits proposés sont cuits, mixés et de texture homogène ou bien crus et écrasés. Les légumes et les pommes de terre commencent à se déguster en petits morceaux.

  • A partir d’1 an

C’est l’étape des morceaux et du à croquer. L’enfant a désormais une alimentation variée, mais qui n’est pas encore celle des adultes. C’est le moment de mettre en place les bonnes habitudes alimentaires, sans forcer ni brusquer.

Initialement publié le 03/03/2005 - 01h00 et mise à jour par Isabelle Eustache le 29/05/2015 - 18h42
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Bébés : un lait infantile pour chaque âge Mis à jour le 07/03/2016 - 12h13

Le lait maternel est le plus adapté aux bébés mais il n’est pas toujours possible d’allaiter pour une maman. Pour l’alimentation au biberon, entre les laits premier âge, deuxième âge ou de croissance, comment choisir le bon lait infantile , et à quel...

Plus d'articles