Mixé, mouliné, haché, râpé ou écrasé à la fourchette ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Samedi 28 Août 2004 : 02h00
Mis à jour le Mardi 21 Juillet 2015 : 12h59
Cette diversification des consistances est à introduire progressivement en fonction de l'apparition des quenottes de votre bébé. Votre petit va donc passer par tous ces stades avant d'arriver, enfin, aux morceaux, comme les grands.
PUB

A 6 mois

Bébé mange mixés ses tout premiers légumes ou fruits. Au début, il s'agit plutôt de dégustation. Mixez très fin, sans grumeau, et mélangez avec son lait infantile. Proposez-lui cette préparation au biberon, surtout au début, puis éventuellement à la petite cuillère. Si tout va bien, vous pourrez ensuite épaissir la préparation en mettant moins de lait. Mais toujours sans grumeau.

PUB

Vers 8 mois

Dès que bébé a percé ses incisives, il peut commencer à mâchouiller des aliments un peu moins liquides, c'est-à-dire très finement écrasés à la fourchette. Vous pouvez aussi commencer à introduire de très fins vermicelles ou les petites pâtes alphabet.

Vers 12-15 mois

On passe au râpé et au haché. Les premières molaires et canines ont fait leur apparition. Bébé entend manger tout seul avec sa cuillère, qu'il tient de plus en plus fermement. Proposez-lui des légumes écrasés et un petit morceau de viande préalablement haché assez grossièrement. Pour le poisson, émiettez-le à la fourchette. Quant aux fruits, vous pouvez les lui présenter râpés ou en petites lamelles.

A 18 mois

C'est le moment des premiers vrais morceaux. Mais attention, la texture de ses aliments ne sera pas identique à la vôtre avant l'âge de trois ans. Donnez-lui des petits morceaux, bien adaptés à la taille de sa bouche.

Guide: 

Publié par Rédaction E-sante.fr le Samedi 28 Août 2004 : 02h00
Mis à jour le Mardi 21 Juillet 2015 : 12h59
PUB
PUB
A lire aussi
Diversification alimentaire : à partir de 6 moisPublié le 03/03/2005 - 00h00

Idéalement, la diversification alimentaire doit débuter après six mois. Dans tous les cas, jamais avant quatre mois, car elle nécessite une maturation psychomotrice, digestive, métabolique et sociale du nourrisson. Voici les bases d'une diversification sans problème.

Le sevrage maternel : douceur et longueur de tempsPublié le 08/10/2003 - 00h00

Il faut toujours s'y prendre à l'avance. Le sevrage maternel doit être progressif, tant pour vous que pour l'enfant. Ainsi, il ne sera pas vécu comme une séparation douloureuse, facilitera l'adaptation du bébé et préservera la bonne involution de votre poitrine. En revanche, vous pouvez...

Plus d'articles