Crampe ou spasme musculaire

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 11 Février 2013 : 11h47
-A +A

La crampe musculaire, tout comme le spasme musculaire, est une contraction involontaire des fibres musculaires.

La douleur provient de l'arrêt de la circulation sanguine dans le muscle pendant cette contraction anormale.

Crampe ou spasme musculaire : Comprendre

On fait une différence entre la crampe et le spasme musculaire :

  • La crampe est une contraction involontaire, douloureuse et de courte durée.
  • Le spasme est une crampe prolongée.

Les fibres contractées chassent le sang, causant de l'irritation et de la douleur qui, en retour, rendent la contraction encore plus rigide. Le spasme s'installe alors, empêchant le muscle de se relâcher.

Crampe ou spasme musculaire : Causes

  • Fatigue musculaire due à l'inactivité prolongée (par opposition à une inactivité de quelques jours).
  • Erreur d'entraînement sportif.

    Les muscles n'ont pas été suffisamment réchauffés avant l'exercice.

    Ou encore leurs limites ont été dépassées.

    Les crampes ou les spasmes présentent l'inconvénient d'emprisonner dans les muscles les déchets (notamment l'acide lactique) produits pendant l'activité musculaire, augmentant ainsi l'irritation et la douleur.

  • Mauvaises postures.
  • Infections virales.

    Parce qu'ils attaquent l'organisme, les virus provoquent une réaction de défense immunitaire, qui peut parfois prendre la forme de crampes musculaires.

    La grippe est le cas typique d'infection avec crampes musculaires.

  • Traumatismes.

    Les blessures, les contusions, les déchirures musculaires et les entorses sont des sources de douleur variables qui vont de la sensibilité au toucher à l'élancement, à la sensation de brûlure et à la crampe.

    Dans le cas de l'entorse lombaire, par exemple, la douleur est causée par une contraction réflexe (crampe ou spasme) destinée à limiter l'étirement excessif : les fibres musculaires se verrouillent pour protéger la lésion.

  • Déshydratation.

    Non compensée, une perte de liquide excessive (sudation à la suite d'un effort intense, conditions climatiques inhabituelles, diarrhée et vomissements abondants) entraîne une diminution de la circulation sanguine.

    Cela empêche les muscles d'évacuer leurs déchets et cause une irritation douloureuse.

    En outre, la déshydratation entraîne une carence en sels minéraux indispensables au fonctionnement des muscles (calcium, sodium et potassium surtout).

  • Grossesse.

    Pendant la grossesse, les besoins en calcium sont considérablement accrus.

    Un apport insuffisant peut causer des crampes musculaires, surtout pendant le troisième trimestre, où le poids de l'enfant comprime les nerfs des membres inférieurs.

  • Déséquilibres des électrolytes (manque ou excès de sels minéraux tels que le sodium, le potassium, le calcium, le phosphore et le magnésium).

    Ils sont rares et le plus souvent liés à un dérèglement ou à une tumeur des glandes parathyroïdes ou surrénales.

    Ils perturbent le fonctionnement des muscles et causent de la douleur parce que ce sont les électrolytes qui transportent le message contraction-relâchement aux fibres musculaires.

  • Myosite ossifiante.

    Il s'agit d'une induration (durcissement) progressive des fibres musculaires.

    Infiltrées par des nodules osseux, les fibres musculaires perdent de leur souplesse et ne répondent plus adéquatement au message contraction-relâchement.

  • Tétanos.

    Cette infection, très rare depuis la vaccination infantile et les rappels périodiques, pénètre dans l'organisme par une blessure ouverte et provoque de violentes contractions musculaires généralisées.

    Les contractions des muscles respiratoires rendent la maladie mortelle dans 80 % des cas.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Lundi 11 Février 2013 : 11h47
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
A lire aussi
Jambes douloureuses Publié le 31/05/2001 - 00h00

Une douleur dans les jambes peut survenir de façon soudaine (douleur aiguë), à la suite d'un effort par exemple, ou plus graduellement (douleur chronique).Son origine sera nerveuse, musculaire ou circulatoire.

Vous avez dit tendinite ? Publié le 16/06/2004 - 00h00

La tendinite n'est pas réservée aux seuls grands sportifs. Comment la reconnaître ? Que faire ? Quand consulter ? Comment guérir ?… Ce qu'il faut savoir en 10 points clés.

Plus d'articles