Comment se remettre d’une mauvaise nuit en 10 leçons

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 08/02/2016 - 14h02
-A +A

Vous dormez très bien habituellement et vous avez de la chance, ce n’est pas donné à tout le monde. Mais vous n’êtes pas à l’abri d’une mauvaise nuit pour autant. Et de très nombreux évènements peuvent venir interférer avec votre sommeil, au premier rang desquels, le stress, qu’il soit familial ou professionnel, mais aussi un rhume, une rhinite allergique, des douleurs, du bruit, un enfant malade, etc. Alors, comment récupérer ?

1) Privilégiez le petit-déjeuner

Commencez la journée par un solide petit-déjeuner équilibré et stimulant : céréales ou tartines beurre confiture, un laitage, jus d’orange pressé et un fruit frais pour faire le plein de vitamine C.

2) Une douche tonique plutôt qu'un bain

Enchainez par une bonne douche, idéalement terminée par un jet d’eau fraiche sur les jambes, depuis les cuisses jusqu’aux chevilles, pour un petit coup de fouet circulatoire. C’est le jour idéal pour un gommage du visage, spécial bonne mine. Complétez votre maquillage avec l’application d’un anticerne. Enfin, habillez-vous confortablement, mais élégamment. Une belle apparence redonne du tonus.
 

3) Une alimentation saine peu grasse

Au cours de la journée, évitez les médicaments et les compléments alimentaires censés fournir de l’énergie. Puisez plutôt des ressources dans les aliments via un déjeuner équilibré comprenant des protéines, des glucides lents, des légumes et des fruits. Ne mangez pas pour deux sous prétexte de la fatigue d’une mauvaise nuit. Les repas lourds et gras ralentissent la digestion et fatiguent l’organisme inutilement. Autorisez-vous une petite douceur sucrée, mais pas grasse (évitez les pâtisseries).
 

4) C'est l'occasion de faire la sieste

Faites une petite sieste, mais elle doit impérativement être de courte durée au risque d’empiéter sur votre temps de sommeil de la nuit prochaine : une trentaine de minutes maximum pour récupérer efficacement votre manque de sommeil.
 

5) Pas d'activités fatiguantes

Ne vous épuisez pas inutilement. Revoyez votre emploi du temps pour l’alléger : certaines taches peuvent certainement être reportées au lendemain.  Mais sans exagérer. Si vous ne faites rien de la journée, vous ne serez plus fatigué(e) le soir venu et aurez du mal à trouver le sommeil.
 

6) Du sport mais pas trop

Ne faites pas l’impasse sur l’activité physique, mais ne forcez pas, ménagez-vous. Si vous avez une séance de sport prévue ce jour-là, allez-y, mais à votre rythme, quitte à écourter. En revanche, pas de sport en fin de journée. Cette recommandation est valable pour tous : pas d’activités intensives en soirée.
 

7) Des horaires réguliers

Ne vous couchez pas forcément plus tôt que d’habitude afin de conserver des horaires réguliers de lever et de coucher. En revanche, adonnez-vous à une séance de relaxation.
 

8) Pas de résistance au sommeil

Allez vous coucher dès les premiers signes de sommeil : paupières lourdes, yeux qui piquent. Ne restez pas devant la télé sous prétexte que votre émission se termine bientôt.
 

9) L'aide des plantes pour bien dormir

Faites-vous aider par les plantes pour rejoindre Morphée et retrouver de l’énergie : Passiflore, escholtzia, ValérianeHoublon, coquelicot, AubépineRhodiole – RhodiolaLavandeMélisse
 

10) De bonnes habitudes au long cours

Durant les jours qui suivent, continuez à mettre en pratique tous ces conseils, car une mauvaise nuit ne se compense pas en une seule journée. C’est l’occasion de réviser votre hygiène de sommeil : repas léger le soir, pas d’alcool (un faux ami qui aide certes à s’endormir, mais qui ensuite déstructure le sommeil), rituel du coucher, aération quotidienne de la chambre, ambiance calme et sans lumière parasite, arrêt de tout élément perturbateur en soirée (smartphone, tablette, ordinateur, boite emails…).

Et pour être sûr de désormais bien dormir, éliminez le ou les facteurs qui ont été responsables de votre mauvaise nuit. 

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 08/02/2016 - 14h02
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Travailleurs de nuit : n'oubliez pas les siestes ! Publié le 14/01/2016 - 17h57

Le travail de nuit est délétère. Notre organisme n'est pas programmé pour veiller la nuit et dormir la journée. D'ailleurs, de nombreux risques pour la santé sont accrus chez les travailleurs de nuit . Quelques conseils pour mieux vivre le rythme déc...

Troubles du sommeil : 1 Français sur 4 ! Publié le 11/09/2006 - 02h00

Mode de vie et travail exercent un impact considérable sur le sommeil : 45% des Français ne dorment pas suffisamment. Les conséquences des troubles du sommeil sont flagrantes : manque d'énergie et de dynamisme professionnel. Or 77% des personnes conc...

Vous dormez mal : et si c'était votre matelas ? Publié le 29/09/2015 - 18h26

Notre bien-être et notre santé passent par un bon sommeil . Alors autant mettre toutes les chances de notre côté en réunissant tous les facteurs favorables à un bon sommeil . Le stress et nos activités quotidiennes conditionnement notre sommeil , mai...

Troubles du sommeil : bien dormir, enfin... Publié le 18/01/2016 - 17h47

Nous sommes nombreux à nous plaindre de troubles du sommeil , passagers ou permanents. En cause ? Le stress, les soucis ou une mauvaise hygiène de vie, autant de facteurs susceptibles de perturber nos nuits et à avoir des conséquences plus ou moins f...

Plus d'articles