Cancers du sein : agir en deux temps contre les tumeurs triple-négatives

Publié par La Fondation ARC le Vendredi 08 Juin 2012 : 12h21
Mis à jour le Lundi 11 Juin 2012 : 08h19

En administrant deux médicaments à quelques heures d’écart, il semble possible d’obtenir une réduction significative du volume des tumeurs du sein triple-négatives.

© Istock

Une nouvelle stratégie pour traiter les cancers du sein triple négatifs

PUB

Les cancers du sein triple négatifs sont des tumeurstrès agressives qui semblent ne répondre à aucun des traitements aujourd’hui disponibles. Toutefois, des chercheurs américains espèrent avoir trouvé un moyen de s’y attaquer avec des médicaments déjà commercialisés. Leur stratégie : agir en deux temps !

Les chercheurs ont imaginé que l’administration d’un premier médicament pouvait modifier la biologie des cellules tumorales, de manière à les rendre sensibles à un deuxième médicament. Ils ont testé leur hypothèse in vitro, en utilisant de multiples combinaisons de médicaments.

Le duo gagnant s’avère être l’erlotinib et la doxorubicine.

Le premier médicament agit en bloquant une protéine qui joue un rôle clé dans la prolifération des cellules tumorales.

Le second est une molécule de chimiothérapie classique.

Lorsque la doxorubicine est administrée entre 4 et 48 heures après l’erlotinib, 50 % des cellules tumorales sont tuées, contre seulement 20 % lorsque les deux médicaments sont administrés en même temps.

L’efficacité de ce protocole reste à valider chez les patientes, dans le cadre d’essais cliniques.

Publié par La Fondation ARC le Vendredi 08 Juin 2012 : 12h21
Mis à jour le Lundi 11 Juin 2012 : 08h19
Source : ARC - M. Lee, « Cell », 11 mai 2012
PUB
PUB
A lire aussi
Cancer du sein : on avance…Publié le 30/09/2011 - 09h37

Les femmes ont 90% de chances de guérir d’un cancer du sein dépisté tôt. De nouveaux traitements voient le jour, de plus en plus ciblés selon chaque cas. Des progrès gigantesques en moins de 10 ans.

Cancer du sein : révolution prochaine de la thérapiePublié le 10/05/2005 - 00h00

Concernant le cancer du sein, mémorisez bien cette appellation : inhibiteur de la PARP1. L'explication scientifique est très compliquée, mais retenez que ce traitement est plus efficace et bien plus spécifique que les chimiothérapies actuellement disponibles. Cette stratégie thérapeutique...

Plus d'articles